Electroniques.biz

Ce glossaire vous permettra de découvrir la définition des termes les plus couramment rencontrés dans l'univers de notre magazine. Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer.

Il y a 483 termes dans ce lexique.
Chercher des termes du glossaire
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
0-9 Tout A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V W X Z
Page :  1 2 Page suivante »
Terme Définition
D.E.S.

Data Encryption Standard. Cryptosystème symétrique (à clé secrète, c’est-à-dire à clé unique pour chiffrer et déchiffrer) établi comme standard de chiffrement par le gouvernement américain en 1977 à partir de développements réalisés par IBM. Il utilise généralement une clé de 56 bits pour chiffrer des blocs de données de 64 bits. Il est de plus en plus utilisé sous la forme triple DES (trois opérations de chiffrement au lieu d’une selon des protocoles qui peuvent être différents). Certifié tous les 5 ans par des organismes officiels, cet algorithme doit être prochainement remplacé par un cryptosystème pour lequel des appels d’offres ont été lancés. On attend toujours les résultats.

DAB

Digital Audio Broadcasting. Format de radiodiffusion numérique basé sur un codage source MPEG-1 Layer II (Musicam) et sur un codage canal COFDM (Coded Orthorgonal Frequency Division Multiplex). Le DAB utilise la technologie de diffusion Digicast, basée sur COFDM, qui assure une robustesse du signal en le protégeant contre les parasites et les aléas de propagation.

Davic

Digital Audio Video Interoperability Council. Standard européen pour modems-câble créé par Alcatel, Cocom, DiviCom, Hughes Network Systems, Nokia, Sagem, Simac, Thomson Broadcast Systems et Thomson Multimedia. Le “ DVB/Davic Forum ” s’est donné pour objectif de favoriser l’usage en Europe de la spécification DVB-RCCL. Celle-ci a été mise au point par le DVB, normalisée en mars 1998 par l’Etsi (ETS 300-800) et intégrée dans la version 1.5 de la spécification Davic.

DDR SDram

Double data rate SDram. Le but de ces Dram synchrones est de doubler le débit de transfert des données sans augmenter la fréquence : ainsi, par exemple, une DDR SDram permettra de lire ou d’écrire 2 bits de données par cycle d’horloge. Ce qui revient en fait au même que de doubler la fréquence interne. Dans les DDR 2 ce sont 4 bits qui peuvent être lus ou écrits à chaque cycle et ce nombre est porté à 8 dans les DDR3

Débogueur

Outil utilisé lors de l’étape de mise au point d’une application embarquée, étape qui consiste généralement à télécharger l’application compilée sur la machine-cible, à l’exécuter, à vérifier son fonctionnement, à corriger les erreurs éventuelles et à adapter le logiciel pour qu’il réponde aux performances recherchées. Tournant sur la machine-hôte, le débogueur pilote à distance un moteur d’exécution des instructions de débogage installé, lui, sur un émulateur in-circuit, une sonde JTAG/BDM ou un moniteur, petit morceau de code résidant en mémoire sur la cible. Ces ressources donnent accès à des informations sur l’état de diverses variables du programme, variables qu’il est possible de visualiser sur l’interface graphique du débogueur, ce dernier étant capable de relier des actions de bas niveau au code source de l’application.

Dégroupage

Le dégroupage de la boucle locale (unbundling en anglais) permet aux nouveaux opérateurs d’utiliser la boucle d’abonnés en cuivre déployée par l’opérateur historique. Ce dégroupage se fait soit par l’accès direct à la paire de cuivre, soit par l’accès à des capacités de transmission (accès au débit supporté par des équipements ADSL par exemple).

Diagramme de l’œil

Ainsi appelé à cause de sa forme, le diagramme de l’œil est obtenu en superposant les symboles successifs par paires sur un oscilloscope. Ce diagramme permet de vérifier expérimentalement l’effet d’une limitation de bande passante. Mais il permet aussi de mesurer plus généralement la qualité du signal reçu, le principe général étant que plus l’aire centrale est grande, plus la qualité est bonne.

DigRF

Ce standard d'interface numérique libre de droits définit les spécifications d'une interconnexion physique efficace entre les circuits bande de base et les circuits RF dans les terminaux cellulaires numériques. Il assure l'intéropérabilité des circuits qui y sont conformes pour peu que ces derniers soient correctement configurés.

Diversité

Dans le domaine des transmissions radio, les techniques de diversité sont souvent utilisées pour contrer le phénomène de propagation par trajets multiples qui provoquent des “ fadings ” du signal transmis. La diversité d’antennes (plusieurs antennes à l’émission et/ou à la réception) – dite diversité d’espace – est la plus communément utilisée. On peut citer également la diversité temporelle (qui repose sur la transmission du même signal sur deux canaux différents, mais avec un léger décalage dans le temps), la diversité de fréquence, d’angles d’arrivée ou de polarisation, temporelle, la diversité par combinaison de multitrajets (basée sur le principe de l’étalement de spectre) ou bien encore la diversité par codage spatio-temporel, utilisée dans les techniques Mimo (Multiple Input Multiple Output).

Diversité spatiale

Pour les systèmes de communications sans fil, l’un des moyens d’améliorer nettement la réception d’une transmission perturbée par des échos et des atténuations dus aux rebonds sur les immeubles et les habitations consiste à employer deux ou plusieurs antennes. Le récepteur peut ainsi sélectionner l’un des signaux captés par les antennes (en général le meilleur), ou mieux encore, s’il est doté de la puissance de calcul nécessaire, reconstituer par traitement numérique le signal d’origine en prenant en compte les différentes réceptions. Les opérateurs utilisent également parfois la diversité temporelle (envoi du même signal sur deux canaux différents avec un décalage temporel) pour fiabiliser une liaison qui risque fort d’être interrompue de manière temporaire, comme, par exemple, les transmissions de programmes radio par satellite à destination de mobiles.

DLNA

DLNA (Digital Living Network Alliance): Créée en juin 2003, l'alliance industrielle DLNA s'est donné pour tâche de développer des spécifications qui garantissent l’interfonctionnement des équipements reliés à un réseau résidentiel multimédia, facilitent l'échange de contenus numériques entre ces équipements et couvrent la plupart des scénarios d’échanges rencontrés dans l’environnement domestique. Les spécifications DLNA s’appuient sur des standards répandus comme IP, HTTP, UPnP, Ethernet ou Wi-Fi. Elles imposent également des formats pour l’échange de fichiers images, audio ou vidéo.

DMASS

“ Distributors’ and Manufacturers’ Association of Semiconductor Specialists ” est une association européenne, incluant des distributeurs et des fabricants de semiconducteurs, qui représente plus de 70 % du marché européen de la distribution de semiconducteurs en Europe.

DMT

Discrete Multi-Tone. Cette technique de modulation à la base des normes ADSL européenne et américaine consiste à répartir la densité spectrale du signal à transmettre sur un très grand nombre de porteuses différentes (plus de 200), chacune d’elles étant individuellement modulée à bas débit (avec une modulation QAM).

DOCSIS

Data-Over-Cable Service Interface Specification. La norme Docsis établie par le MCNS (Multimedia Cable Network System) est une norme américaine pour les modems câble. Elle précise les modulations (16, 64 et 256 QAM, et QPSK), les débits montants (de 320 ksbit/s à 10 Mbit/s) et descendants (de 27 à 36 Mbit/s), la largeur de bande utilisée (6 MHz). La norme EuroDocsis, la version européenne de Docsis, prévoit de son côté quelques aménagements, notamment la largeur de bande, qui est portée à 8 MHz.

Données isochrones

données qui sont émises par des sources périodiques comme le son ou les images animées.

Page :  1 2 Page suivante »
Glossary 2.8 uses technologies including PHP and SQL

Composants
Convertisseurs DC/DC MORNSUN série R3 Pour répondre aux normes d'efficacité électrique de plus en plus contraignantes, notre partenaire [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
08/01/2019 - 11/01/2019
Consumer Electronics Show (CES)
29/01/2019 - 01/02/2019
IoT Evolution Expo
01/02/2019 - 03/02/2019
Salon des formations et métiers aéronautiques 2019
04/02/2019 - 04/02/2019
Smart Building Conference