Electroniques.biz

Ce glossaire vous permettra de découvrir la définition des termes les plus couramment rencontrés dans l'univers de notre magazine. Nous vous invitons à nous aider à l'améliorer.

Il y a 483 termes dans ce lexique.
Chercher des termes du glossaire
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
0-9 Tout A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V W X Z
Page :  1 2 Page suivante »
Terme Définition
Langasite

Matériau de formule La3Ga5SiO14 utilisé dans les lasers et dont la version monocristalline est caractérisée par des performances piézo électriques intéressantes pour les filtres à onde acoustique de surface large bande : coefficient de couplage trois fois plus élevé que celui du quartz et coefficient de variation de la fréquence en température 10 fois plus faible que celui du tantalate de lithium.

Latch-up

Phénomène indésirable produit dans un semiconducteur discret par des courants parasites et qui le “ verrouille ” à l’état passant. Ce verrouillage peut résulter de l’exposition du circuit à un rayonnement ionisant.

LCD-CSTN

Color Super Twisted Nematic Liquid Crystal Displays. Les afficheurs LCD-CSTN (ou écrans LCD couleur à matrice passive) se caractérisent par une structure matricielle des pixels situés aux intersections d’un réseau d’électrodes lignes et d’un réseau d’électrodes colonnes. L’adressage de chaque ligne de pixels est réalisé de manière séquentielle pendant une durée au cours de laquelle la tension de commande est appliquée aux pixels à exciter via les électrodes colonnes dédiées. Les LCD-CSTN emploient une structure de molécules de cristaux liquides agencée en hélice avec des angles de torsion compris entre 180 et 240 degrés (Super Twisted Nematic), ce qui améliore leurs performances par rapport aux LCD-TN pour lesquels l’angle de torsion n’est que de 90 ou 110°. La couleur est obtenue par l’emploi de filtres colorés. Ils restent cependant moins performants que les LCD-TFT en termes de contraste, d’angles de vue, de définition, de temps de réponse et de tenue en température. Leur diagonale dépasse rarement 12 pouces.

LCD-TFT

Thin Film Transistor Liquid Crystal Displays. Egalement appelés LCD à matrice active, les écrans LCD-TFT ont été conçus pour combler les faiblesses des LCD-CSTN. Pour cela, chaque pixel de ces matrices comprend un transistor en couche mince (Thin Film Transistor) dont le rôle est de “ mémoriser ” pendant la durée complète de l’adressage de la matrice l’information électrique présentée périodiquement à chaque pixel (des diodes en couche mince peuvent, dans certains cas, être employées en lieu et place des transistors). La couleur est obtenue par l’emploi de filtres colorés. Ces écrans connaissent un succès fulgurant en informatique (PC portables, moniteurs) et gagnent également les applications TV, y compris les très grands formats, ainsi que certaines applications nécessitant des écrans de petits et moyens formats très performants.

LCoS

Liquid Crystal on Silicon. Ces écrans LCD miniatures réflectifs sur un substrat de silicium monocristallin se divisent en deux catégories : ceux dédiés aux systèmes de projection et ceux dédiés aux systèmes nomades. Les premiers nécessitent un bon contraste, une forte lumi­nance et doivent supporter des flux lumineux intenses. Leur diagonale est de l’ordre du pouce (25 mm). Trois valves LCoS sont en général nécessaires à la réalisation d’un système de projection couleur mais certains fabricants, comme Philips, développent des systèmes monovalves. Pour les seconds, tout est affaire d’encombrement et de coût, d’où une taille réduite à un demi-pouce et moins (moins de 12 mm). L’obtention de la couleur passe alors impérativement par un affichage séquentiel des composantes RVB avec un seul écran. Sur le marché de la projection, ils affrontent les microécrans LCD à matrice active en silicium polycristallin haute température (Epson) et les puces à micromiroirs de type DLP (Texas Instruments) mais peinent à se faire une place. Les LCoS suscitent à nouveau l’intérêt depuis le lancement récent de versions TVHD (1 920 x 1 080 pixels) par Brillian, Hitachi, JVC, MicroDisplay, Philips ou bien encore Sony.

LDmos

Technologie de transistor silicium Mos employée pour les amplificateurs de puissance de 400 MHz à 3 GHz, concurrente des technologies bipolaires et arséniure de gallium. Par rapport au silicium bipolaire, le LDmos offre un gain plus élevé, une meilleure linéarité et une construction facilitant la dissipation de la chaleur de la puce. Il fonctionne avec une tension plus élevée que l’arséniure de gallium, ce qui favorise son utilisation en puissance, et est bien sûr moins coûteux puisqu’il est intégré sur silicium.

Licence GPL

La licence GPL, qui constitue le mode de distribution de Linux, stipule une mise à disponibilité du code source du logiciel, le droit pour tous de le dupliquer et la possibilité d’y apporter des modifications, à la condition expresse de s’engager à redistribuer le code ainsi modifié, toujours gratuitement.

Lidar

Light Detection and Ranging. Il utilise le même principe que le radar, mais avec un rayon laser au lieu d’une onde radio. Le temps de parcours aller-retour de la lumière réfléchie par la cible permet d’en mesurer la distance. Si la cible bouge, la modification de longueur d’onde de l’onde réfléchie renseigne sur sa vitesse (effet Doppler).

LIN

Local Interconnect Network. Ce bus automobile à faible débit, 20 kbit/s, est principalement destiné aux applications de confort : gestion d’organes tels que climatisation, réglage des sièges, contrôle des portes….

Lithium-ion polymère

Technologie d’accumulateur associant une électrode à base de carbone, un électrolyte polymère conducteur ionique, et une deuxième électrode à base d’un composé lithié (LiCoO2, par exemple). Lors de la charge, le lithium passe, sous forme ionique, du composé lithié à l’électrode carbone ; lors de la décharge, il revient de l’électrode carbone vers le composé lithié. Le polymère remplace donc ici les électrolytes liquides employés dans les premiers accumulateurs lithium-ion. Solide, il assure une plus grande rigidité à l’accumulateur, ce qui diminue les risques de fuite et permet de réduire la forme du boîtier à un film plastique métallisé. A ne pas confondre avec les accumulateurs lithium polymère, ou le polymère est le matériau d’une des électrodes.

Lithographie

Etape dans la fabrication d’un semiconducteur au cours de laquelle est effectué le transfert d’images sur la tranche de silicium grâce à un “ photo resist ” déposé à sa surface. Aujourd’hui, la lithographie optique réalise, en général, ce transfert par photorépétition : un faisceau de lumière balaie une plaque de verre chromée sur laquelle sont inscrits les motifs du circuit intégré, les images de ces motifs sont projetées en taille réduite sur la tranche de silicium de façon répétitive, puce après puce. Cette méthode à source optique pourrait bientôt atteindre ses limites de résolution et de précision pour des motifs inférieurs à 0,10 µm. Candidates à son remplacement, les sources optiques aux UV extrêmes, la projection par faisceau d’ions ou faisceau d’électrons, ou encore les rayons X.

LMDS

Local Multipoint Distribution System. Ce terme générique qualifie les réseaux d’accès aux services de télécommunications large bande qui reposent sur des transmissions bidirectionnelles dans les bandes hyperfréquences (entre 3 et 40 GHz).

LNA

Amplificateur faible bruit utilisé à la réception pour amplifier le signal reçu sur l’antenne.

Local dimming

En visualisation, procédé basé sur la modulation spatiale et temporelle de la luminance du rétroéclairage d'un écran LCD afin d'en réduire la consommation et d'en accroître le contraste (on parle alors de contraste dynamique, par opposition au contraste intrinsèque de l'afficheur, appelé aussi contraste statique). Particulièrement adapté au rétroéclairage à DEL, le local dimming repose sur une analyse en temps réel du contenu des images à afficher. Chaque image est découpée virtuellement en plusieurs zones d'égales surfaces, dont le nombre dépend de la complexité du contenu de l'image. La luminance de chaque zone détermine les DEL qui sont allumées à l'intérieur de la zone considérée, ainsi que leurs intensités lumineuses respectives. La consommation de l'afficheur ainsi que son contraste dynamique s'en trouvent ainsi optimisés à chaque instant, puisque, dans les zones noires de l'image, les DEL correspondantes sont éteintes, rabaissant le niveau de noir à une valeur bien inférieure à celle d'un LCD classique dont la surface toute entière est éclairée en permanence.

Logique de glu

On regroupe sous ce terme toutes les fonctions logiques élémentaires (décodage d’adresse, traduction de niveaux logiques…) indispensables au bon fonctionnement de tout système électronique.

Page :  1 2 Page suivante »
Glossary 2.8 uses technologies including PHP and SQL

Embarqué
Adaptateur Wifi et Bluetooth LM817 Des échanges de données optimisés et fiabilisés avec le LM817 L’adaptateur sans fil combo [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
19/09/2018 - 21/09/2018
European Mems & Sensors Summit et European Imaging & Sensors Summit
20/09/2018 - 20/09/2018
Innovation Day
22/09/2018 - 25/09/2018
Congrès Cirse
26/09/2018 - 29/09/2018
Salon DGU
26/09/2018 - 27/09/2018
ADS Show
02/10/2018 - 02/10/2018
Les achats dans la filière électronique
16/10/2018 - 18/10/2018
IoT Solutions World Congress
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris