Electroniques.biz

Les émissions de CO2 dues aux automobiles ont à nouveau augmenté en 2018

Rédigé par  jeudi, 27 juin 2019 09:15
Les émissions de CO2 dues aux automobiles ont à nouveau augmenté en 2018

Les objectifs de l'Union européenne seront difficiles à tenir après deux années consécutives de hausse des émissions de CO2 en Europe.

Selon des données provisoires publiées aujourd'hui par l'Agence européenne pour l'environnement (EEA), les émissions moyennes de dioxyde de carbone (CO2) des voitures particulières neuves immatriculées dans l'Union européenne en 2018 ont augmenté pour la deuxième année consécutive, atteignant 120,4 grammes de CO2 par an au kilomètre. Pour la première fois, les émissions moyennes de CO2 des nouvelles camionnettes ont également augmenté. Les fabricants devront réduire considérablement les émissions de leur flotte pour atteindre les objectifs de l'Union européenne pour 2020 et 2021 qui sont de 95 grammes par an au kilomètre, souligne l'Agence.

Après une baisse constante de 2010 à 2016 de près de 22 grammes de CO2 par kilomètre, les émissions moyennes des voitures particulières neuves avaient augmenté en 2017 de 0,4 g de CO2 au kilomètre. Selon les données provisoires, la tendance à la hausse s'est poursuivie avec une augmentation supplémentaire de 2 g de CO2 au kilomètre en 2018.

Les fourgonnettes immatriculées dans l'Union européenne et en Islande en 2018 ont émis en moyenne 158,1 g de CO2/km, soit 2 grammes de plus qu'en 2017. Il s'agit de la première augmentation des émissions moyennes de CO2 des nouvelles camionnettes depuis l'entrée en vigueur du règlement en 2011, suite à une forte baisse en 2017.

Les principaux facteurs ayant contribué à l'augmentation des émissions de voitures particulières neuves en 2018 comprennent la part croissante des voitures à essence dans les nouvelles immatriculations, en particulier dans le segment des véhicules utilitaires sport (SUV). De plus, la pénétration sur le marché des véhicules à émissions zéro ou faibles émissions, y compris les voitures électriques, est restée lente en 2018. Avec un objectif de 95 g de CO2/km en 2021, le déploiement de voitures à faibles émissions devra être beaucoup plus rapide dans toute l'Europe.

Plusieurs facteurs ont influé sur l'augmentation des émissions de CO2 des fourgonnettes neuves en 2018, notamment une augmentation de la masse, de la capacité du moteur et de la taille des véhicules. La part de marché des véhicules à essence a également augmenté, représentant 3,6% du nouveau parc de fourgonnettes (2,4% en 2017). La part des camionnettes à zéro émission et à faibles émissions est restée au même niveau (1,7%) qu'en 2017. Des améliorations supplémentaires de l'efficacité sont nécessaires pour atteindre l'objectif de 147 g de CO2/km fixé par l'Union européenne pour 2020.

Les voitures à essence étaient les véhicules de tourisme les plus vendus dans l'Union européenne et en Islande, représentant près de 60% des nouvelles immatriculations. Les véhicules diesel représentaient 36% des nouvelles immatriculations, soit une baisse de 9 points de pourcentage par rapport à 2017 et de 19 points de pourcentage par rapport à 2011, année où les voitures diesel avaient culminé avec une part de 55% des nouvelles immatriculations.

En moyenne, les émissions de CO2 des voitures diesel (121,5 g CO2/km) sont désormais très proches de celles des voitures à essence (123,4 g CO2/km). La différence de 1,9 g de CO2/km était la plus faible observée au cours des 5 dernières années. Près de 4,5 millions de voitures neuves vendues dans l'Union européenne et en Islande en 2018, soit près d'une sur trois, étaient des voitures SUV. Comparés aux voitures du même segment, les SUV sont généralement plus lourds et possèdent des moteurs plus puissants et des zones frontales plus grandes, autant de caractéristiques qui augmentent la consommation de carburant. La majorité des nouveaux SUV vendus fonctionnaient à l'essence, avec des émissions moyennes de 133 g de CO2/km, soit environ 13 g de CO2/km de plus que les émissions moyennes des autres voitures à essence neuves.

Les ventes de véhicules électriques hybrides rechargeables et de véhicules électriques à batterie ont continué d'augmenter. Avec environ 150 000 immatriculations, les ventes de véhicules électriques hybrides ont augmenté de 50% par rapport à 2017. Cependant, la part combinée des véhicules hybrides hybrides et hybrides rechargeables dans les ventes de voitures reste faible (2% contre 1,5% en 2017).

19 janvier 2020
17 janvier 2020
16 janvier 2020
15 janvier 2020
14 janvier 2020
13 janvier 2020

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15
Pour toute question, merci de nous contacter
29/01/2020 - 31/01/2020
ERTS 2020
05/02/2020 - 06/02/2020
European Advanced Technology Worshop on Micropackaging and Thermal Management
11/02/2020 - 14/02/2020
Integrated Systems Europe (ISE)
11/02/2020 - 16/02/2020
Singapore Airshow
11/02/2020 - 13/02/2020
Forum de l’électronique / Sepem Industries Grenoble
24/02/2020 - 27/02/2020
MWC Barcelona 2020
25/02/2020 - 27/02/2020
Embedded World
12/03/2020 - 14/03/2020
ExpoDental
17/03/2020 - 18/03/2020
Naidex 2020