Imprimer cette page

Les Etats-Unis accordent un sursis supplémentaire de trois mois à Huawei

Rédigé par  jeudi, 22 août 2019 13:46
Les Etats-Unis accordent un sursis supplémentaire de trois mois à Huawei

L'administration Trump reporte au 19 novembre une éventuelle interdiction faite aux fournisseurs américains de travailler avec Huawei.

Les Etats-Unis ont accordé, lundi 19 août, un sursis supplémentaire de trois mois à Huawei pour continuer à avoir des relations commerciales avec ses fournisseurs américains. Placé  sur une liste noire depuis le mois de mais par le gouvernement américain, Huawei est théoriquement empêché de vendre ou d'acheter aux Etats-Unis, mais cette décision avait déclenché des mises en garde de la part des entreprises américaines, si bien qu'un premier sursis de quatre-vingt-dix jours lui avait cependant été accordé en mai, et celui-ci arrivant à son terme, il vient d'être renouvelé.

Soucieux de ne pas pénaliser les entreprises américaines qui travaillent avec Huawei, l'administration Trump s’accorde un nouveau délai de réflexion, la nouvelle échéance étant fixée au 19 novembre. Les achats de Huawei auprès d’entreprises américaines ont dépassé 11 milliards de dollars en 2018. Aussi de grands fournisseurs américains du géant chinois des télécoms, notamment Qualcomm, Intel ou Google, étaient intervenus auprès du gouvernement américain, inquiets de voir leur échapper un partenaire aussi important.  Une manne d'autant plus importante alors que la nouvelle génération de téléphonie mobile 5G commence à être déployée un peu partout dans le monde.

« Alors que nous continuons d’exhorter les consommateurs à délaisser les produits de Huawei, nous reconnaissons qu’il faut plus de temps pour éviter toute perturbation », a déclaré le secrétaire d'Etat américain au Commerce, Wilbur Ross.

Sur le même sujet