Electroniques.biz

Le comité de crise sur les délais de paiement maintient néanmoins sa vigilance vis a vis des tensions qui pourraient se multiplier avec la reprise des activités.

Publié dans Vie de la profession

Le comité de crise constate notamment des pressions très fortes exercées pour revoir à la baisse les prix ou les tarifs pratiqués dans les contrats liant clients et fournisseurs, parfois de manière rétroactive et sous peine de ne pas pouvoir concourir à un prochain référencement,

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la publication par Gartner du billan 2019 et des perspectives 2020 sur le marché mondial des semi-conducteurs. En raison de l'impact du Coronavirus sur l'offre et la demande de semi-conducteurs, le chiffre d'affaires mondial des semi-conducteurs devrait diminuer de 0,9% en 2020, selon le cabinet d'études. Il s'agit d'une baisse par rapport aux prévisions du trimestre précédent qui envisageait 12,5% de croissance cette année. Intel a repris la première place sur le marché mondial des semi-conducteurs; Samsung est passé à la deuxième place. Les revenus mondiaux de semi-conducteurs ont totalisé 419,1 milliards de dollars en 2019, en baisse de 12% par rapport à 2018, selon les résultats définitifs compilés par Gartner.

Parmi les conséquences de la crise du Coronavirus, il faut également noter la multiplication des incidents sur les délais de paiements.  Lors de la semaine du 30 mars, ceux-ci ont triplé par rapport à la même période en 2019 pour atteindre un montant d’environ 270 millions d’euros. Outre la crise Covid-19, cette accumulation d’incidents à l’échéance de fin mars s’explique aussi par la volonté de certaines entreprises de retenir de la trésorerie en ne payant pas leurs fournisseurs dans des temps raisonnables. Ainsi, le nombre de sollicitations et de médiations adressées au Médiateur des entreprises chaque semaine a été multiplié par 10.

Compte tenu de l’absence de visibilité sur l’évolution sanitaire et socio-économique de la pandémie liée au coronavirus Covid-19, les organisateurs de plusieurs salons reportés, dans un premier temps, entre fin mai et début juillet, viennent de prendre de nouvelles décisions, parfois drastiques. C’est ainsi que GL Events Exhibitions vient d’annoncer l’annulation pure et simple de l’édition 2020 de Global Industrie Paris.

De nombreuses autres conséquences ou initiatives qui découlent de la crise actuelle ont été évoquées la semaine dernière, Delta Dore a lancé un plan d’aide à la reprise destiné aux professionnels du bâtiment avec des formations gratuites,  Airbus a a réduit ses cadences de production d'un tiers et les acteurs de l'automobile ont sollicité une entrevue auprès de la présidente de la Commission européenne, Ursula Van der Leyen, à l'un des vice-présidents exécutifs ou à d'autres commissaires en charge du secteur automobile afin de préparer une stratégie de sortie de crise.

 

Publié dans Editos

Un chiffre alarmant alors que l’activité de la plupart des entreprises est fortement impactée à cause du confinement.

Publié dans Vie de la profession

Cette accumulation d’incidents à l’échéance de fin mars s’explique par des raisons spécifiques à la crise Covid-19 : les fermetures d’entreprises ou encore les défauts d’acheminement du courrier ne permettant pas de valider les ordres de paiement domiciliés.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la recherche de solutions et par les implications du Coronavirus sur l'économie en général et sur l'industrie électronique en particulier. Savoir se prémunir sera un impératif lors du déconfinement progressif envisagé pour le 11 mai par le président de la République. Et pourquoi pas via les technolgies du numérique ? La plate-forme PEPP-PT (Pan European Privacy Preserving Proximity Tracing) a ainsi pour ambition de proposer des technologies et des standards pour une approche de suivi numérique des contacts de proximité ("contact tracing") fondée sur le consentement, l’anonymat et le respect de la vie privée. L'Inria est l'un des membres fondateurs de PEPP-PT, un projet européen regroupant plusieurs organisations scientifiques de premier plan, dont la Fraunhofer Gesellschaft, l'EPFL, l'ETHZ, etc. Plus de 130 scientifiques de haut niveau en provenance de huit pays y participent. 

Afin de prendre en charge les malades, la filière électronique a été mandatée par le gouvernement pour permettre à Air Liquide Medical Systems (ALMS) de fabriquer 10 000 respirateurs d'ici la fin mai. Le Snese, organisation professionnelle représentant les sous-traitants d'équipements électroniques, apporte sa contribution à la fabrication d’appareils indispensables à la lutte contre le Covid-19 en mettant à la disposition de ALMS et de certains de ses partenaires son service Net Tronic’S qui permet de valoriser les stocks de composants pour des besoins d’urgence et de dépannage.

La Fieec, de son côté, appelle au respect des délais de paiement et à la solidarité entre les entreprises de la filière électronique. "Face aux conséquences économiques de la crise sanitaire du Covid-19, la solidarité entre les entreprises d’une même filière, à commencer par le respect des délais de paiement, sera un facteur essentiel de résilience. (...) Nous recommandons aux entreprises en difficulté sur le paiement de leurs échéances d'utiliser tous les moyens et services mis en place par les pouvoirs publics, afin de ne pas pénaliser les autres acteurs de leur filière", recommande la fédération dans un communiqué.

Dans le reste de l'actualité, notons la publication des statistiques des ventes de semi-conducteurs en février qui montrent une bonne résistance pour l'Europe, puisqu'elle a affiché une hausse de 2,4% par rapport au mois précédent, alors que la Chine, premier foyer historique du Covid-19, était affectée par une chute de 7,5%. Les statistiques du mois de mars, qui seront connues début mai, devraient être être moins favorables pour l'Europe avec l'instauration de politiques de confinement dans la plupart des pays, à l'instar du marché de l'automobile qui est l'un des principaux débouchés pour l'industrie des semi-conducteurs et dont on dispose déjà des statistiques du mois de mars pour la France, à savoir une baisse vertigineuse de 72,2% 

 

Publié dans Editos

La Fieec recommande aux entreprises en difficulté sur le paiement de leurs échéances d'utiliser tous les moyens et services mis en place par les pouvoirs publics, afin de ne pas pénaliser les autres acteurs de leur filière. 

Publié dans Vie de la profession

Le gouvernement a rappelé que toutes les entreprises qui ne respecteraient pas leurs obligations en termes de délais de paiement, n'auront pas accès au prêt garanti par l'Etat pour leurs crédits bancaires.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée une fois de plus par les retombées de la crise sanitaire du Coronavirus sur l'économie globale, et bien sûr, en particulier sur l'industrie électronique. L'un des principaux secteurs à souffrir de cette crise est celui des infrastructures numériques et, plus particulièrement la filière fibre optique. Infranum, qui représente l'ensemble des métiers de la filière des Infrastructures du numérique (bureaux d'études, opérateurs, intégrateurs, équipementiers, fournisseurs de services, etc.), estime qu'un soutien financier en faveur du maintien puis du redémarrage de la filière seraient vitaux, notamment pour sauvegarder les centaines, voire les milliers d'entreprises de petite taille du secteur. La production pourrait tomber à l'arrêt total avec une inertie de 12 mois pour remettre le secteur à flot avec des conséquences sociales et économiques dramatiques, alerte Infranum.

De nombreuses entreprises du secteur électronique ont été contraintes d'adapter leur outil de production en conséquence de la crise actuelle. Par exemple, Lacroix Group a pris la décision de fermer ou de faire tourner au ralenti plusieurs de ses usines. Et dans ce contexte, le groupe n’est plus en mesure de confirmer l’atteinte de ses objectifs annuels. Pour ne rien arranger, les délais de paiement se sont allongés et un comité de crise a été mis en place face à cette situation. Il sera réuni sous la forme de conférences téléphoniques sous l’égide du Médiateur des entreprises et du Médiateur du crédit afin de régler les problèmes au cas par cas.

Des mesures et des aides gouvernementales ont été décidées pour aider les entreprises qui, pour beaucoup, maintiennent leurs activités en respectant les mesures de distanciation sociale. Le ministère des Armées a lancé un appel à projets de solutions innovantes pour lutter contre le Covid-19 avec un budget de 10 M€ , et près de 4 milliards d'euros ont été alloués pour aider les start-up à collecter des fonds pendant la crise, alors que nombre d'investisseurs deviennent quelque frileux pour les soutenir.

Publié dans Editos

Un comité de crise a été mis en place face à la situation de dégradation des délais de paiement. Il sera réuni sous la forme de conférences téléphoniques sous l’égide du Médiateur des entreprises et du Médiateur du crédit.

Publié dans Vie de la profession
Page 1 sur 2
19 octobre 2020
18 octobre 2020
16 octobre 2020
15 octobre 2020
14 octobre 2020
13 octobre 2020

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
03/11/2020 - 04/11/2020
IBS (Intelligent Building Systems)
10/11/2020 - 13/11/2020
Electronica
01/12/2020 - 03/12/2020
Aeromart
10/01/2021 - 15/01/2021
European Microwave Week