Electroniques.biz

Asteelflash, qui était auparavant une société détenue par des capitaux privés, devrait ainsi devenir une filiale d'USI après la clôture de la transaction, avec un fonctionnement existant et une équipe de direction qui resteront inchangés. 

Publié dans Vie des entreprises

La première plateforme d’accélération de l’industrie électronique du futur vient d'être créée dans le cadre du Contrat stratégique de la filière électronique.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la conclusion du rachat de Gemalto par Thales après 15 mois de démarches auprès de toutes les autorités compétentes. Grâce à cette acquisition réalisée pour 4,8 milliards d'euros, Thales porte son chiffre d’affaires à 19 milliards d’euros, sa R&D autofinancée à 1 milliard d’euros par an et ses effectifs à 80000 personnes réparties dans 68 pays. Ses compétences couvriront un très large champ d'applications, depuis les logiciels au traitement des données en passant par la connectivité, les réseaux et la prise de décision en temps réel.

Autre information essentielle à retenir dans l'actualité de la semaine passée, la baisse du marché mondial s'accentue fortement en semi-conducteurs selon les statistiques du WSTS. A l'échelle mondiale, les ventes de semi-conducteurs ont atteint 32,864 milliards de dollars, en baisse de 7,3% par rapport au mois précédent. Par rapport à février 2018, les ventes de semi-conducteurs accusent une baisse de 10,6%. Depuis le début de l'année, c'est-à-dire sur deux mois seulement, le repli est de de 12,3% au niveau mondial. Le marché européen des semi-conducteurs a, quant à lui, enregistré une baisse de 3% en dollars (mais une hausse de 3,4% en euros) par rapport à février 2018.

L'INPI a publié son palmares annuel des déposants de brevets en France. Plus de 1000 demandes de brevets ont été déposées par Valeo et PSA, Soitec est en tête du top 10 dans la catégorie ETI et Supergrid Institute domine le classement des déposants dans la catégorie PME. Parmi les 50 premiers déposants de brevets de l’édition 2018 du palmarès des déposants de brevets auprès de l’INPI, figurent les principaux groupes industriels français qui investissent dans l’innovation, mais aussi 12 organismes de recherche publique, 11 entreprises étrangères et 2 entreprises de taille intermédiaire.

Autre classement, celui des 50 premiers sous-traitants mondiaux en électronique en 2018 établi par la newsletter américaine MMI (Manufacturing Market Insider), avec la présence de quatre groupes français : Asteelflash (21è), All Circuits (44è), Eolane (45è) et Lacroix Electronics (46è).

Enfin, notons que Cap'Tronic a accompagné plus de 3300 entreprises en 2018, que Bosch Mondeville a été labellisé « Vitrine industrie du futur » et que Emitech a acquis EMC.

Publié dans Editos

Ce programme a pour but de moderniser l’industrie d’assemblage électronique vers l’industrie 4.0 à partir de sites industriels partenaires travaillant en lien avec les équipes du Technocampus d'Angers. Les grands acteurs de la filière ont déjà répondu présents : Lacroix Electronics, Eolane, All Circuits,... ainsi que d’autres entreprises de la filière électronique dans toute la France.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la publication des statistiques de la distribution électronique en Europe et en France au 3è trimestre 2018. Au cours de cette période, le marché européen de la distribution de semi-conducteurs industriels (hors composants pour PC) a progressé de 6,3% par rapport au 3è trimestre 2017, à 2,3 milliards d’euros, selon DMASS (Distributors and Manufacturers Association of Semiconductor Specialists). Quant au marché français, il a progressé de 24% par rapport au 3è trimestre 2017 et de 2% par rapport au 2è trimestre 2018, à 374 millions d’euros, selon le SPDEI, le syndicat français de la distribution de composants.

Notons également la décision de Lacroix Electronics de construire une "usine du futur". Cette construction pourrait démarrer en septembre 2019 pour s’achever en 2021. Le nouveau site permettrait de doubler le chiffre d’affaires annuel du centre de production actuel de Saint-Pierre-Montlimart (49). 

Parmi les autres informations importantes de la semaine passée, nous retiendrons l'aide de 35 M€ accordée par la région Auvergne-Rhône-Alpes au plan Nano 2022, l'investissement de Renault dans Enevate, un fabricant de batteries lithium-ion, l'acquisition Netatmo par Legrand et de Siltectra, start-up qui possède une expertise dans le carbure de silicium, par Infineon.

Publié dans Editos

La semaine dernière a été marquée par l'ouverture de la technologie LTE-M (Long-Term Evolution for Machines) sur le réseau 4G par Orange en France. Il s’agit de la première technologie dédiée aux objets connectés sur un réseau mobile en France. Elle complète l’offre de connectivité IoT existante (2G, 3G, 4G, LoRa). A noter également le vote par les députés d'un budget de la défense en hausse de 5% pour 2019 à 35,9 milliards d'euros, et le quatrième trimestre consécutif de baisse pour le marché des smartphones.

Dans le courant de la semaine passée, plusieurs levées de fonds ont été annoncées : Bpifrance est entré au capital de Environnement Recycling, spécialiste du recyclage des DEEE, Naïo Technologies, spécialisée en robots agricoles, a levé 2,5 millions d’euros, Enerbee, start-up française, qui développe et commercialise des capteurs connectés, a obtenu 2,2 millions d'euros, et la start-up allemande Micropsi Industries a levé 6 millions de dollars.

Enfin, plusieurs acquisitions ont eu lieu dans le domaine de la sous-traitance : le suédois Note a acquis le britannique Speedboard Assembly Services, le danois GPV a acheté le suisse CCS et le suédois Inission a repris le norvégien Simpro.

Publié dans Editos

La semaine dernière a été marquée par la publication de notre première synthèse des événements de l'été qui a été riche en actualité. Deux autres synthèses de ce qu'il s'est passé cet été en électronique suivront dans nos newsletters quotidiennes de ce lundi et de ce mardi afin d'avoir un tour d'horizon complet de ce qu'il faut retenir de l'information après cette trêve estivale. Nous retiendrons particulièrement l'abandon de l'OPA de Qualcomm sur NXP, en raison des difficultés posées par la Chine en terme d'autorisation de cette transaction sur fond de reprise de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

En termes conjoncturels, le marché reste très bien orienté en semi-conducteurs avec un nouveau record des ventes mondiales. Elles ont atteint un nouveau sommet au deuxième trimestre 2018 à 120,8 milliards de dollars. Cette hausse séquentielle de 4,4% concerne la plupart des catégories de composants, à commencer par les circuits numériques (+6,5%) et les mémoires (+6,4%), ces dernières pesant 42 milliards de dollars de revenus trimestriels. A noter également une progression de 5,7% pour la distribution européenne de semi-conducteurs industriels au 2è trimestre.

Autre donnée de marché, celui de la sous-traitance. Selon la société d’études New Venture Research, en 2017, le marché mondial de la sous-traitance en électronique a progressé de 10,7% par rapport à 2016, à 471 milliards de dollars. L'ensemble de l’assemblage en électronique dans le monde.a compté pour 1500 milliards de dollars en 2017.

Publié dans Editos

Certains sous-traitants ont déclaré avoir été informés, à plusieurs reprises, depuis mi-2017, que les composants passifs seraient sujets à des pénuries et que la pression sur les prix persisterait jusqu'à fin 2018 au moins.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la proposition de la Commission européenne d'appliquer une taxe de 3% sur les revenus des grandes entreprises du numérique à hauteur de 3% de leur chiffre d'affaires. La mesure vise les sociétés avec un chiffre d'affaires de plus de 750 M€, dont 50 M€ dans l'Union européenne. Les Etats membres sont cependant divisés sur le sujet. L'Europe a par ailleurs infligé une amende de 254 M€ à huit fabricants de condensateurs pour entente commerciale

A retenir également une étude sur la sous-traitance électronique et électrotechnique selon laquelle le chiffre d'affaires de cette activité a représenté 7551,12 millions d’euros, l’an passé. Cette étude du cabinet Daniel Coué, réalisée pour le compte de Global Industrie, ne concerne que les entreprises de plus de 20 personnes. Au sein de cette activité, l’assemblage de cartes électroniques a généré 2018,17 millions d’euros (+4,66% par rapport à 2016).

Concernant l'actualité des entreprises proprement dite, nous retiendrons plusieurs opérations dans le domaine de la production au premier rang desquels on notera l'acquisition d'Orbotech par TLA-Tencor pour 3,4 milliards de dollars, mais aussi le rachat de l’allemand HSEB Dresden par  le français UnitySC, et en affichage Led, le rachat par Osram de BAG, une filiale de Trilux.

Publié dans Editos

La semaine dernière a été marquée par l'affaire des failles de sécurité dans les microprocesseurs. Plusieurs fabricants de microprocesseurs (Intel, AMD et ARM) ont reconnu que leurs produits pouvaient être vulnérables à une faille de sécurité, mais se sont attachés à minimiser les risques de piratage. A retenir également, la tenue du CES de Las Vegas, le plus important salon consacré à l'innovation technologique en électronique grand public. Les start-up de la French Tech y étaient nombreuses. Parmi ces sociétés talentueuses, cinquante d'entre elles, également très présentes dans la liste des entreprises récompensées par un CES Innovation Award, ont bénéficié de l'accompagnement du programme Cap'Tronic.

Dans le domaine des semi-conducteurs, les ventes ont probablement enregistré une progression de plus de 20% sur l'ensemble de l'année. Nous devrions en obtenir la confirmation dès les premiers jours de février.  En novembre 2017, les ventes ont augmenté de 40,2% dans les Amériques, de 18,8% en Europe, de 18,5% en Chine, de 10,6% au Japon et de 16,2% dans les autres pays d'Asie-Pacifique. Sur l'ensemble de l'année, un nouveau record au dessus de la barre de 400 milliards de dollars pourrait donc être établi, selon les chiffres du WSTS (World Semiconductor Trade Statistics).

La semaine passée a aussi vu la publication d'une étude de Reed Electronics Research, reprise par notre confrère evertiq.com, qui donne un classement européen des sous-traitants en électronique en 2016. Les trois premiers de ce classement sont de grands groupes mondiaux de sous-traitance : le taïwanais Hon Hai Precision (Foxconn) qui est le premier, le singapourien Flex (Flextronics), deuxième, et l’américain Jabil Circuit qui occupe la troisième place. Ensemble, ces trois groupes ont réalisé 44% du chiffre d’affaires de la sous-traitance en électronique en Europe en 2016 (pour un chiffre d’affaires égal à 28,1 milliards d’euros). Le premier français est AsteelFlash qui occupe la 7ème place. Les autres sous-traitants de l’Hexagone présents dans ce classement sont : All Circuits (12ème), Eolane (13ème) et Lacroix Electronics (14ème).

Publié dans Editos
28 octobre 2020
27 octobre 2020
26 octobre 2020
25 octobre 2020
23 octobre 2020
22 octobre 2020

Test et mesure
Kit Pédagogique passif hyperfréquence EDUCTIKA La mallette EDUCTIKA s’adresse aux étudiants et aux enseignants en électronique de l’enseignement [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
03/11/2020 - 04/11/2020
IBS (Intelligent Building Systems)
10/11/2020 - 13/11/2020
Electronica
01/12/2020 - 03/12/2020
Aeromart
10/01/2021 - 15/01/2021
European Microwave Week