Imprimer cette page

ASML et Zeiss rejettent les allégations de violation de brevets de Nikon

Rédigé par  vendredi, 28 avril 2017 08:20
ASML et Zeiss rejettent les allégations de violation de brevets de Nikon Nikon

ASML et Zeiss déplorent que Nikon n’ait pas souhaité renégocier des accords de licences croisées.

ASML et Zeiss rejettent les allégations de violations de brevets de Nikon. Celles-ci concernent l’utilisation frauduleuse de brevets Nikon dans le cadre de la lithographie en immersion.

En fait, un accord portant sur l’utilisation de brevets de l’une et l’autre parties par l’un et l’autre a été signé en 2004 entre ASML et Nikon. Cet accord portait sur des licences à durée illimitée et sur des licences dont l’octroi expirait au 31 décembre 2014.

Nikon n’aurait pas souhaité renégocier les accords portant sur les licences à durée limitée, fin 2014. Aussi, ASML et Zeiss déplorent-ils que Nikon ait choisi d’intenter un procès là où il aurait été normal de négocier des accords. « Nous devrions nous affronter dans l’arène commerciale et non pas dans une cour de justice », a résumé Peter Wennink, le pdg d’ASML.

 

Sur le même sujet