Electroniques.biz

Mise en place d’un centre dédié au deep learning par Mycronic, NuFlare Technology et DS2

Rédigé par  vendredi, 14 septembre 2018 12:07
Mise en place d’un centre dédié au deep learning par Mycronic, NuFlare Technology et DS2 Mycronic

Ce centre fera appel à Nvidia, qui est à l’origine du processeur graphique Tesla. Les résultats des travaux de ce centre seront utilisés par chacun des protagonistes pour améliorer son offre de produits.

Mycronic, fabricant suédois d’équipements destinés à l’assemblage des cartes électroniques ou à la production de semi-conducteurs, NuFlare Technology, fabricant japonais d’équipements de lithographie, notamment spécialisé en systèmes d’écriture de masques par multiples faisceaux d’électrons, et DS2, entreprise californienne spécialisée dans l’optimisation de l’écriture par faisceaux d’électrons (solutions TrueMask), viennent de créer un centre commun dédié au deep learning (apprentissage approfondi), qui est l’une des branches de l’intelligence artificielle.

Dans le communiqué, il est précisé que Mycronic, NuFlare et DS2 s’appuieront, pour mener leurs recherches, sur les technologies développées par l’américain Nvidia. En mars dernier, Nvidia avait ainsi annoncé des innovations à destination du deep learning : notamment le processeur graphique Tesla V100, à 32 gigaoctets de mémoire, et le DGX-2, un serveur à puissance de calcul 2 pétaflops, embarquant 16 processeurs graphiques Tesla V100.

Rappelons aussi que, depuis 2011, NuFlare et DS2 sont partenaires. Ils travaillent ensemble à l’amélioration de l’écriture directe de masques par faisceaux d’électrons (diminution du temps d’écriture et amélioration de la précision d’écriture) à partir des progrès réalisés en processeurs graphiques.

Un centre californien

Chacun des trois créateurs du centre de deep learning (Center for Deep Learning in Electronics Manufacturing ou CDLe) utilisera les résultats des travaux communs pour améliorer son offre de produits. Cette coopération a pour objectif de tirer partir des possibilités de résolution de problèmes de fabrication de produits électroniques qu’apporte le deep learning, selon le communiqué de presse.

« Je suis heureux que nous poursuivions notre stratégie de numérisation dans le but d’enrichir notre offre et d’améliorer le traitement des données et des images, ce qui nous permettra de renforcer notre position en industrie 4.0. Le deep learning peut faire surgir de nouvelles solutions à des problèmes connus, comme de nouvelles applications permettant d’aider nos clients à améliiorer leurs rendements de production et les performances de leurs fabrications », a déclaré Johan Franzen, responsable de la R&D chez Mycronic.

Le centre CDLe sera situé à San Jose (Californie). San Jose est aussi la ville où est basé DS2.

 

15 octobre 2019
14 octobre 2019
13 octobre 2019
11 octobre 2019
10 octobre 2019

Test et mesure
Kit Pédagogique passif hyperfréquence EDUCTIKA La mallette EDUCTIKA s’adresse aux étudiants et aux enseignants en électronique de l’enseignement [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter
12/11/2019 - 15/11/2019
Productronica
12/11/2019 - 15/11/2019
Semicon Europa
18/11/2019 -
Medica 2019
05/12/2019 - 08/12/2019
Healthcare Expo Taiwan