Electroniques.biz

Nouvel acteur du spatial, Exotrail inaugure ses locaux de Massy, près de Paris

Rédigé par  vendredi, 12 avril 2019 11:58
Nouvel acteur du spatial, Exotrail inaugure ses locaux de Massy, près de Paris

Exotrail a reçu à ce titre une subvention de 1,55 M€ pour accélérer le développement et la qualification de ses produits ExoMG des systèmes de propulsion électrique miniaturisés adaptés aux petits satellites de 10 kg à plusieurs centaines de kilogrammes.

La start-up Exotrail, qui propose des solutions d’opération et de propulsion électriques à destination du marché des petits satellites, a inauguré ses nouveaux locaux à Massy, en présence d'Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, L’entreprise s’intègre dans le mouvement du "New Space", qui constitue une révolution de l’industrie spatiale grâce à la miniaturisation des satellites ou encore la standardisation des composants (utilisation de composants sur étagère).

Dans ses bureaux d'études de Massy, la start-up sera capable de concevoir, prototyper, tester et industrialiser ses propulseurs. Elle a été lauréate du dernier concours d'innovation du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Exotrail a reçu à ce titre une subvention de 1,55 M€ pour accélérer le développement et la qualification de ses produits ExoMG des systèmes de propulsion électrique miniaturisés adaptés aux petits satellites de 10 kg à plusieurs centaines de kilogrammes.

Ce financement permettra à l'entreprise d'embaucher environ 10 personnes, dont certaines ont déjà été employées au cours des derniers mois. En outre, de nouveaux équipements d’essai modernes seront achetés pour accélérer le développement et la qualification des systèmes de propulsion.

Exotrail utilise la technologie Hall pour ses systèmes de propulsion. Utilisée sur de gros satellites et jugée difficile à miniaturiser, cette technologie a été adaptée avec succès aux petits satellites par Exotrail. La propulsion électrique est utilisée pour modifier les orbites, optimiser les performances et optimiser la stratégie de lancement. Cependant, le temps nécessaire pour effectuer ces transferts orbitaux est souvent perdu car toute l'énergie électrique du satellite est utilisée pour alimenter le système de propulsion pendant cette période (de ce fait, aucun n'est utilisé pour la charge utile générant des revenus). Réduire cette durée de transfert revêt une importance capitale pour les opérateurs de petits satellites : chaque jour économisé représente une valeur de plusieurs milliers d’euros. La technologie Hall, du fait de sa poussée 3 à 5 fois supérieure à celle des technologies concurrentes de propulsion électrique, permet aux opérateurs de gagner des mois d’exploitation. Grâce à cela, de nouveaux services seront disponibles dans les domaines de l'observation de la Terre, des télécommunications, de la science, etc.

La France est en train de devenir une plaque tournante de l'entrepreneuriat spatial, grâce aux financements disponibles mais aussi aux compétences clés et aux technologies développées par les laboratoires. Exotrail emploie une vingtaine de personnes à Massy et à Toulouse et a levé plus de 6 M€ de fonds publics et privés depuis sa création en 2017.

Exotrail a également signé en 2018 un accord avec Airbus Group Développement (structure de l'avionneur dédiée aux partenariats avec des PME et start-up). Cet accord implique un prêt non garanti d’Airbus à Exotrail, des possibilités de mise en réseau avec des experts internes et externes et une opportunité de développement commercial entre les deux entités. 

16 juin 2019
14 juin 2019
13 juin 2019
12 juin 2019
11 juin 2019

Embarqué
Adm21: système  GPU + COM Express de type 7 ConnectTech Connect Tech annonce la sortie de son nouveau système embarqué GPU Type 7 + COM Express. Ce système [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter