Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par la confirmation de la poursuite de la croissance du marché européen des semi-conducteurs. Il a atteint 3,429 milliards de dollars en février, en hausse de 21,7% par rapport à la même période de l'an passé, selon les données du WSTS. La progression est de 0,9% par rapport à janvier. Pour le 2è mois consécutif, l'Europe est la seule région du monde à enregistrer une croissance d'une mois sur l'autre. Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont, quant à elles, atteint 36,754 milliards de dollars en février, en baisse de 2,2% par rapport à janvier et en hausse de 21% par rapport à février 2017.

A retenir également, l'avancée de la réglementation française dans le domaine de la voiture autonome. Les tests seront facilités. Le président de la République, Emmanuel Macron, l'a annoncé en même temps que sa stratégie pour le développement de l'intelligence artificielle. D'ici 2019, un cadre législatif sera prêt pour permettre l'expérimentation de véhicules sans conducteur de niveau 4, c'est-à-dire d'autonomie quasi totale. Et d'ici 2022, un cadre de régulation permettant la circulation des véhicules autonomes sera mis en place.

Dans l'actualité de la semaine passée, les Etats-Unis et la Chine ont relancé la guerre économique qui rejaillit du même coup sur l'industrie électronique. Les Etats-Unis ont proposé d'imposer des droits de douane de 25% sur des produits fabriqués en Chine pour une valeur globale d'importation d'au moins 50 milliards de dollars (le chiffre de 100 milliards de dollars a même été évoqué), en privilégiant particulièrement les produits de haute technologie, dont bien évidemment les semi-conducteurs, mais aussi des produits grand public comme les téléviseurs ou les appareils électroménagers, ou encore les produits professionnels comme les appareils médicaux.

Enfin, dans l'actualité des entreprises, il faut noter que Intel devrait se séparer de Wind River, le projet du français Alpha MOS, fabricant d’instrumentation analytique sensorielle (nez, langues et yeux électroniques) à usage industriel, de lancer une augmentation de capital, et une levée de fond de 50,6 M$ pour Si-Five, spécialiste californien des coeurs de processeurs RISC-V.

Publié dans Editos
jeudi, 05 avril 2018 16:32

Alpha MOS veut augmenter son capital

Le spécialiste français des nez électroniques va lancer une augmentation de capital d’un montant total de 5 022 820,80 euros.

Publié dans Vie des entreprises

Le spécialiste des nez, langues et yeux électroniques a vu son chiffre d’affaires reculer de 46 % entre 2016 et 2017.

Publié dans Vie des entreprises
Cela fait suite à sa nomination en tant que directeur général adjoint de la Caisse des dépôts et consignations.
Publié dans Vie des entreprises

La technopole nationale coréenne de l’agro-alimentaire, Foodpolis, a décidé de s’équiper des instruments d'Alpha MOS (nez , langue et oeil électronique). Elle a acquis ces instruments pour un montant de près de 250000€.

Publié dans Vie des entreprises
vendredi, 21 novembre 2014 13:25

DMS finalise l'acquisition d'Alpha MOS

La société de technologie médicale DMS a annoncé détenir 72,88% du fabricant de "nez électroniques" Alpha MOS.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par plusieurs décisions de la part d'entreprises, grandes ou petites, visant à s'adapter à la conjoncture ou à s'offir un nouveau départ.

Le géant de l'électronique Philips vient d'annoncer la scission de ses opérations en deux sociétés qui conserveront toutes deux le nom du groupe, l'une rassemblant ses activités d'éclairage et l'autre dédiée à ses activités santé et grand public.

Infineon Technologies a mis un terme à une grosse partie du litige judiciaire qui l'oppose à son ancienne filiale Qimonda. Il va débourser pour cela 260 millions d'euros, dont 125 M€ pour acquérir les brevets détenus par Qimonda.

Enfin, notons qu'Alpha MOS, spécialiste de la fabrication de systèmes de numérisation des sens humains (nez, langue, œil électroniques), vient d'annoncer la fin de sa procédure de redressement judiciaire par la mise en place d’un plan de continuation

Publié dans Editos

Alpha MOS, spécialiste de la fabrication de systèmes de numérisation des sens humains (nez, langue, œil électroniques), vient d'annoncer la fin de sa procédure de redressement judiciaire par la mise en place d’un plan de continuation, et la reprise de la cotation de son titre

Publié dans Vie des entreprises
21 janvier 2021
20 janvier 2021
19 janvier 2021
18 janvier 2021
15 janvier 2021

Composants
Barrette de diode laser pulsée de haute puissance Adaptées pour des conditions d’utilisation critiques grâce à leur dissipation thermique et une [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter