Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par le premier bilan des répercussions de l'épidémie du Coronavirus sur l'industrie électronique. Celle-ci a pour effet d'interrompre ou de perturber la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime le cabinet d'études Omdia.

Après un long silence, la Fieec a réagi aux répercussions de l'épidémie du Covid-19 sur l'industrie électronique française. « Les entreprises de nos secteurs industriels ont déployé dès les prémices de l’épidémie leurs plans de continuité de sorte qu'elles sont généralement parvenues à en contenir les effets jusqu'à aujourd'hui. Elles travaillent à anticiper un possible scenario de prolongation en mobilisant des sources alternatives ou encore en procédant à la reconfiguration du flux des commandes en coordination avec leurs clients », précise la Fédération.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, un plan de suppression d'emplois de 2362 postes d'ici 2021, dont 404 en France, chez Airbus Defence & Space, la confirmation du projet d'acquisition de Bombardier Transport par Alstom pour un montant compris entre 5,8 et 6,2 milliards d'euros, la collaboration entre STMicroelectronics et TSMC afin d’accélérer l’adoption des produits à base de nitrure de gallium, et l'avertissement d'Apple qui prévient qu'il n'atteindra pas ses objectifs pour le trimestre en cours en raison de l'épidémie de Coronavirus qui perturbe la production de ses produits. C’est la première fois en un quart de siècle qu'Apple diffuse une telle communication qui ne manquera pas d'ébranler toute l’industrie électronique. Toute la supply chain en subira les conséquences, notamment les fabricants de composants.

Autre mauvaise nouvelle pour l'industrie électronique dont elle est l'une des principales clientes, l'industrie automobile européenne commence l'année en berne avec botamment des ventes qui se sont effondrées pour Renault et PSA. Ce ne sera pas mieux en Chine où l'APC, l'association des constructeurs automobiles du pays, anticipe une chute de plus de 30% des volumes ce mois-ci avec l'expansion de l'épidémie de Coronavirus.

Publié dans Editos

C’est la première fois en un quart de siècle qu'Apple diffuse une telle communication qui ne manquera pas d'ébranler toute l’industrie électronique. Toute la supply chain en subira les conséquences, notamment les fabricants de composants. 

Publié dans Vie des entreprises

Après une semaine d'arrêt, des dizaines de milliers de travailleurs attendent toujours de recommencer à travailler, car les usines de Zhengzhou, Shenzhen et Kunshan n'ont pas encore reçu le feu vert pour reprendre la production.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la publication par le WSTS (World Semiconductor Trade Statistics) du bilan chiffré de l'année 2019 en semi-conducteurs. Les ventes mondiales de l'industrie des semi-conducteurs se sont élevées à 412,1 milliards de dollars en 2019, soit une baisse de 12,1% par rapport à 2018. Les ventes du quatrième trimestre, à 108,3 milliards de dollars, étaient de 5,5% inférieures à celles du quatrième trimestre de 2018, mais de 0,9% supérieures à celles du troisième trimestre de 2019, selon le WSTS dont les données sont relayées par la SIA (Semiconductor Industry Association), le syndicat américain de l'industrie des semi-conducteurs. 

Du côté de la consommation de semi-conducteurs, Gartner a révélé qu'Apple a pris la première place parmi les clients mondiaux des semi-conducteurs en 2019, avec 8,6% du marché mondial devant Samsung qui a chuté au deuxième rang avec 8% de part de marché. Les principaux fabricants d'équipements (OEM) ont réduit leurs dépenses en semi-conducteurs en 2019, en raison de la baisse des prix des mémoires. « Les membres du top cinq n'ont pas changé en 2019, mais tous ont diminué leurs dépenses de semi-conducteurs en 2019 », a déclaré Masatsune Yamaji, analyste principal chez Gartner. 

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, la levée de fonds de 100 M€ réalisée par Kinéis, fournisseur français de connectivité globale, créé en 2019 par essaimage de CLS. il  dispose déjà de 8 satellites opérationnels et devient le premier acteur de connectivité spatiale IoT à financer son développement, de la construction de sa constellation au lancement de ses 25 nanosatellites, prévu pour 2022, en passant par le développement de son segment sol. Il a reçu le soutien de nombreux grands groupes et institutions bancaires. Ont participé à cette levée de fonds, CLS, le Cnes, Bpifrance, via le fond Sociétés de projets industriels (SPI), financé par le Programme d’investissements d’avenir et la Banque européenne d'investissement, l’Ifremer, Thales, Celad, BNP Paribas Développement, Hemeria et d’autres partenaires industriels et financiers.

Enfin, il faut souligner le lancement d’une usine pilote de fabrication de batteries européennes pour véhicules électriques par les groupes Total et PSA, l'investissement de Bpifrance dans le projet Symbiose de Lacroix Group à travers le fonds SPI, l'acqjuisition d'Ingenico par Worldline pour 7,8 milliards d'euros en numéraire et en actions, et l'ouverture du premier laboratoire industriel commun en intelligence artificielle par EDF, Thales et Total.

Publié dans Editos

Dans sa plainte datant de décembre 2017, l’association HOP dénonçait les ralentissements et autres dysfonctionnements rencontrés par les iPhones 6, 6S, SE et 7 du fait de la mise à jour du système d’exploitation. La condamnation s'appuie sur près de 15 000 témoignages d’utilisateurs Apple.

Publié dans Vie de la profession

Les dépenses mondiales de semi-conducteurs ont diminué en raison du ralentissement économique et de la chute des prix des mémoires, note Gartner. Apple a pris la première place parmi les clients mondiaux des semi-conducteurs en 2019, avec 8,6% du marché mondial devant Samsung qui a chuté au deuxième rang avec 8% de part de marché.

Publié dans Conjoncture

La semaine dernière a été marquée par la signature du contrat stratégique de la filière « Industries de sécurité » avec cinq projets structurants : la sécurité des grands événements et des JO Paris 2024 ; cybersécurité et sécurité de l’IoT ; identité numérique ; territoires de confiance ; numérique de confiance. Il inclut la mise en place d'une carte nationale d’identité numérique française qui devrait enfin voir le jour en 2021 et qui garantira « protection des données » et « sécurité de l’usager », a promis, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Parallèlement à cette annonce, Atos, Capgemini, Orange et Thales, leaders internationaux dans le domaine de la cybersécurité, se sont alliés avec l’Etat pour apporter les premiers soutiens au lancement d’un « Campus Cyber » ayant vocation à rassembler tous les acteurs clés de la cybersécurité. 

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, la sélection de Nokia et Ericsson pour le déploiement du réseau 5G d'Orange en France métropolitaine, la lourde amende de 1,1 milliard de dollars infligée à Apple et Broadcom pour violation de brevets appartenant à l'institut de technologie de Californie (Caltech, à Pasadena, près de Los Angeles), ainsi que plusieurs fusions-acquisitions de grande ampleur : l'achat de Delphi Technologies par BorgWarner pour former une entreprise de plus de 15 milliards de dollars de chiffre d'affaires, le succès de l’offre publique d’achat amicale de Capgemini sur Altran, tandis qu'Alstom négocie l'acquisition des activités ferroviaires de Bombardier.

Publié dans Editos

Le jury a condamné Apple à payer 837 millions de dollars (environ 760 millions d'euros) et le fabricant de semi-conducteurs Broadcom à verser 270 millions de dollars (environ 245 millions d'euros).

Publié dans Vie des entreprises

La Commission européenne fait pression pour un chargeur commun depuis plus d'une décennie. En 2009, quatre sociétés, dont Apple, Samsung, Huawei et Nokia, avaient signé un protocole d'accord volontaire pour harmoniser les chargeurs des nouveaux modèles de smartphones mis sur le marché en 2011.Or, l'approche volontaire ne fonctionne pas et il est temps d'adopter une législation sur la question, estime la Commission.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de négociations exclusives entre HLD Europe et Exxelia en vue de l’acquisition d’une participation majoritaire dans le spécialiste européen de la fabrication de composants passifs haute fiabilité et de systèmes électromécaniques. L'accord prévoit que le management d’Exxelia va réinvestir aux côtés d’HLD Europe. Exxelia s’adresse aux principaux acteurs institutionnels, systémiers et équipementiers et propose une gamme de produits complète et sur-mesure (condensateurs, inductances, résistances, filtres, capteurs de position et joints tournants) implantés sur un très grand nombre de programmes majeurs : de l’Airbus A350 au Boeing Dreamliner, du lanceur Ariane 6 aux constellations de satellites (Galileo, Oneweb…), du Rafale au F-35, des métros aux TGV, des équipements médicaux IRM aux défibrillateurs.

Dans l'actualité des entreprises, STMicroelectronics, Intel et Soitec ont publié leurs résultats. STMicroelectronics a bouclé son année fiscale 2019 sur un chiffre d'affaires de 9,556 milliards de dollars, en baisse de 1,1%, et un bénéfice net de 1,032 milliard de dollars, en baisse de 19,8%. Intel qui est redevenu numéro un mondial de l'industrie des semi-conducteurs, son chiffre d'affaires a progressé de 2 % lors des douze derniers mois avec un chiffre d'affaires de 72 milliards de dollars et un bénéfice net stable à 21 milliards de dollars. Ses ventes de processeurs et composants PC ont stagné à 37,1 milliards de dollars, en partie à cause du retard pris par l'arrivée de sa technologie FinFET 10nm. L'autre moitié de son activité, rassemblée sous l'étiquette data-centric, s'avère plus contrastée. Enfin, concernant Soitec, le chiffre d’affaires du 3è trimestre de l'exercice 2019-2020 a atteint 135 M€, en hausse de 16% par rapport au 3è trimestre de l'exercice 2018-2019.

Dans l'actualité de la semaine écoulée, il faut également retenir la conclusion de nouveaux accords entre Broadcom et Apple portant sur la fourniture de composants pour applications sans fil jusqu'au milieu de 2023 qui devraient générer environ 15 milliards de dollars de revenus pour Broadcom en incluant un contrat précédent signé en juin 2019.

Publié dans Editos
Page 1 sur 10
5 juin 2020
4 juin 2020
3 juin 2020
2 juin 2020
29 mai 2020

Composants
Diodes Laser Continues Nos diodes laser CW offrent modularité sur une large plage spectrale. Disponibles de 405 nm à 1610 [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido