Electroniques.biz

Dans les faits, les autres opérateurs seront aussi fortement incités à réduire, voire à supprimer totalement les équipements Huawei à plus ou moins longue échéance.

Publié dans Vie des entreprises

Le fondateur de Free détient désormais 70% de participation dans la société, il a injecté au total 1,3 milliard d’euros.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la publication de chiffres toujours médiocres concernant les ventes mondiales de semi-conducteurs. Elles ont légèrement augmenté d'un mois à l'autre en juillet 2019 à 33,4 milliards de dollars (+1,7%), mais elles ont chuté dans toutes les régions géographiques du globe par rapport à juillet 2018, estime le WSTS, l'organisme en charge des statistiques de l'industrie des semi-conducteurs. La baisse a atteint 15,5% en juillet 2019 par rapport à la même période de l'an passé, selon WSTS (World Semiconductor Trade Statistics), l'organisme en charge des statistiques de l'industrie des semi-conducteurs.

A noter également le bilan de l'Arcep concernant le très haut débit en France. Au cours du deuxième trimestre 2019, le nombre d’abonnements à très haut débit (débit maximum descendant supérieur ou égal à 30 Mbit/s) a progressé de 520 000 et dépasse désormais les 10 millions. Ainsi, 2,2 millions d’abonnements supplémentaires ont été enregistrés en un an, contre 1,7 million un an auparavant. Désormais, plus d’un tiers des abonnés en France bénéficient de l’internet à très haut débit, selon l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. A la fin du second trimestre 2019, 21,6 millions de locaux étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 15,4 millions en dehors des zones très denses.

Dans l'actualité de la semaine écoulée, nous mettons aussi en avant le contrat d'un milliard d'euros avec le ministère de la Défense obtenu par Thales à Cholet, la coopération renforcée entre le Japon et la France dans le domaine de l'automobile, et l'accord entre Free et Nokia dans le domaine de la 5G.

Publié dans Editos

Iliad, maison-mère de l'opérateur Internet et mobile Free, annonce un accord stratégique avec Nokia, premier équipementier européen, pour le déploiement de son réseau 5G en France et en Italie.

Publié dans Vie des entreprises

Bouygues rejette explicitement cet échec (mais sans le citer) sur Free, ainsi que sur l’Etat actionnaire qui souhaitait conserver une participation de 23% dans Orange.

Publié dans Vie des entreprises

Xavier Niel, le patron de Free, lorgne sur le marché du mobile à l'international. Faute d'avoir racheté T-Mobile US l'été dernier, il vient de racheter Orange Suisse (qui n'appartenait plus au groupe Orange, mais au fonds Apax).

Publié dans Vie des entreprises

"Une offre pourrait être formulée dans quelques mois", d’après une source proche du dossier.

Publié dans Vie des entreprises

La maison mère de Free propose de reprendre 56,6% du capital de T-Mobile America pour 15 milliards de dollars en numéraire (11,2 milliards d'euros), soit 33 dollars par action.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la poursuite des grandes manoeuvres dans les télécoms. Alors que les organisations syndicales de Bouygues Telecom craignent entre 1500 et 2000 suppressions de postes, les tractations se sont poursuivies en vue de la vente de la société. Quelques semaines après avoir discuté, sans succès, avec le groupe Iliad, propriétaire de Free, des négociations ont, en effet, été engagées avec Orange en vue d'un "rapprochement".

C'est l'échec de la reprise de SFR qui a entraîné la réflexion engagée par le groupe de BTP au sujet de l'avenir de sa filiale de téléphonie mobile. Un rachat par Orange, payé en actions, lui permettrait d'entrer au capital de l'opérateur historique, en devenant même l'un des tout premiers actionnaires de l'entreprise.

Dans le même temps, Numéricable ne se satisfait pas du seul rachat de SFR et a concrétisé, selon "Le Figaro", celui de Virgin Mobile pour un montant de 325 M€.

Si toutes ces opérations aboutissent, la France reviendrait à une situation qu'elle a connue il y a quelques années, à savoir trois opérateurs mobiles, mais pas exactement avec les mêmes acteurs : Free, Orange et Numéricable. Deux des acteurs historiques, SFR et Bouygues Telecom, auront alors payé les frais de la bataille sur les prix enclenchée par Free.

Toujours dans les télécoms, mais du côté des infrastructures, Alcatel-Lucent a annoncé une réduction de ses pertes au premier trimestre 2014, ce qui en fait une cible de plus en plus évidente pour d'autres acteurs de ce marché, notamment Nokia (depuis son recentrage sur les réseaux haut débit) ou encore l'Américain Juniper.

Dans l'actualité de la semaine écoulée, notons également l'entrée en vigueur d'un décret, à la demande du ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique, qui instaure une autorisation préalable dans plusieurs domaines d'activité dont l'approvisionnement en énergie et les réseaux et services de communications électroniques.

Enfin, Samsung devient officiellement partenaire de ST pour la technologie FD-SOI 28 nm en se positionnant en seconde source avec des lignes de production qui seront prêtes d'ici le début 2015.

 

Publié dans Editos

Le propriétaire actuel de SFR, le groupe Vivendi, devrait participerau financement de cette acquisition à hauteur de 200 millions d'euros.

Publié dans Vie des entreprises
Page 1 sur 2
21 janvier 2021
20 janvier 2021
19 janvier 2021
18 janvier 2021
15 janvier 2021

Composants
LED UV Toujours plus d’applications pour la LED UV Avec des performances qui ne cessent de s’améliorer [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter