Electroniques.biz

Une enquête menée par l’organisme IPC révèle que 90% des fabricants américains de matériels électroniques sont déstabilisés par la hausse des droits de douane imposée par les Etats-Unis sur les importations en provenance de Chine. 21% des interviewés ont déjà réduit leurs investissements et 13% ont prévu de diminuer leurs effectifs.

Publié dans Vie de la profession

L’usine de Dongguan réalise l’assemblage de composants sur cartes électroniques et l’intégration de matériels, pour des séries moyennes et grandes. Cette décision est une conséquence de la guerre économique sino-américaine qui conduit certains donneurs d’ordres américains à rapatrier leurs productions en Amérique du Nord.

Publié dans Vie des entreprises

L'administration Trump reporte au 19 novembre une éventuelle interdiction faite aux fournisseurs américains de travailler avec Huawei.

Publié dans Vie de la profession

Jean-Louis Borloo vient d'être nommé à ce poste alors que projet de loi adopté par le Sénat vise à contrôler plus durement les opérateurs proposant la technologie 5G.

Publié dans Décideurs

La 5G européenne coûterait 62 milliards de dollars (55 milliards d'euros) de plus aux opérateurs si les fournisseurs chinois étaient bannis, selon une note interne de la GSMA, association qui représente 800 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile à travers le monde.

Publié dans Vie de la profession

Il s’agit d’un domaine dans lequel la France a des chances exceptionnelles, dont en particulier les talents et compétences nécessaires à la création d’une nouvelle filière industrielle d’importance mondiale, estime le Cluster Maritime Français (CMF).

Publié dans Vie de la profession

Indispensables à la fabrication de produits électroniques, les terres rares pourraient devenir difficiles à touver pour les fabricants américains, même si d'autres sources que celles de la Chine existent dans le monde, notamment en Afrique.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par l'annonce d'un projet de fusion à 50/50 entre le groupe Renault et Fiat-Chrysler afin de constituer le numéro trois mondial de l'automobile avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules. Cette annonce a été reçue avec bienveillance par les investisseurs et le gouvernement français. Ce dernier est favorable à celle alliance, mais "il faut que les conditions dans lesquelles elle se réalise soient à la fois favorables au développement économique de Renault et évidemment aux salariés de Renault", a affirmé la porte-parole du gouvernement citée par l'AFP. Si ce projet devait déboucher, il devrait prendre encore plusieurs mois de négociations entre les partie prenantes.

L'actualité a aussi été tournée vers les déboires de Huawei qui subit les conséquences de la guerre sino-américaine. Après que Google ait annoncé qu'il ne fournirait plus ses servcies pour les nouveaux smartphones Huawei et que ARM ait demandé à ses salariés de ne plus entrer en contact avec l'entreprise chinoise, cette dernière a été exclue temporairement de la Wi-Fi Alliance qui teste et certifie les appareils compatibles avec les standards techniques sans-fil édictés par l'IEEE, et s'est en mis en retrait du Jedec qui établit des normes de semi-conducteurs. En conséquence, Huawei a décidé de saisir la justice "contre le caractère tyrannique" des décisions américaines auprès d'un tribunal américain. Le groupe chinois lui demandera notamment d'annuler l'interdiction faite aux administrations fédérales d'acheter ses équipements.

Troisième sujet essentiel de la semaine écoulée : des avancées notables pour la filière des énergies nouvelles qui se sont matérialisées par la signature du contrat stratégique de la filière « Industries des nouveaux systèmes énergétiques » par le gouvernement et les représentants du Comité stratégique de cette filière. A retenir également qu'un fonds de 100 millions d'euros a été lancé par la Commission européenne, la Banque européenne d'investissement et Breakthrough Energy Ventures Europe (BEV-E) pour soutenir les investissements dans les énergies propres.

Publié dans Editos

"Cette loi établit directement que Huawei est coupable et impose un grand nombre de contraintes à Huawei, dans le but évident de chasser Huawei du marché américain", estime le responsable juridique du groupe chinois.

Publié dans Vie de la profession

TSMC estime que de telles livraisons ne contreviennent pas aux nouvelles règles Trump visant à exclure Huawei du marché américain des télécoms.

Publié dans Vie des entreprises
Page 1 sur 3
5 décembre 2019
4 décembre 2019
3 décembre 2019
2 décembre 2019
1 décembre 2019

Composants
ZOOM SUR LE MODULE UBLOX ZED F9P ! Conçu dans un format compact, le module ZED-F9P est équipé de la nouvelle génération de chipset [...]
Pour communiquer sur vos produits,
al.rouaud@electroniques.biz - 01.53.90.17.15

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?
Pour toute question, merci de nous contacter