Electroniques.biz

La marque Withings disparaît, mais Nokia a indiqué qu'il allait continuer à s’appuyer sur la structure de Withings basée en France, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), qui emploie 200 personnes.

Publié dans Vie des entreprises

On Semiconductor échantillonne le RSL10, un système sur une puce embarquant un coeur Risc 32 bits Cortex-M3 cadencé jusqu'à 48MHz, un bloc DSP 32 bits chargé des algorithmes de calcul intensif (codecs audio par exemple) et un frontal RF certifié Bluetooth 5.

. Ce circuit vise, entre autres, les montres connectées, les bracelets de fitness ou encore l'éclairage et l'électroménager.
. Sa faible consommation provient notamment de l'intégration d'un convertisseur de tension lui permettant de fonctionner directement avec une batterie délivrant de 1,2V à 1,5V.
. Le RSL10 est échantillonné en boîtier WLCSP de 5,5mm², et est accompagné d’un kit de développement. Une version QFN de 6x6mm sera disponible au mois d'avril.
 

Publié dans Divers

La manifestation CES de Las Vegas est devenue la grand-messe mondiale des objets connectés. L’édition 2017, qui se tiendra du 5 au 8 janvier prochain, réunira 3500 exposants. Parmi ceux-ci, 256 entreprises françaises, ce qui fera de la France le troisième pays en termes de présence à CES 2017 après les Etats-Unis (1500 exposants) et la Chine (1300).

Dans ce numéro, nous avons présenté plusieurs projets d’objets connectés portés par des start-up de l’Hexagone qui exposeront à CES 2017 : la semelle connectée FeetMe Sport de FeetMe, qui permet au coureur à pied d’améliorer sa foulée ; la canne intelligente pour séniors, concoctée par la start-up Nov’in et le fabricant de cannes Fayet, qui peut détecter les changements d’habitudes, voire les anomalies de comportement, de son propriétaire ; le tapis connecté Gaspard de Captiv qui prévient la formation d’escarres en repérant les mauvaises positions et le manque de mouvements de la personne en fauteuil roulant ; le purificateur d’air à photocatalyse Aube d’Aykow qui détruit les molécules organiques, les champignons, les bactéries et les virus ; et le R-Link de Terraillon (qui n’est pas une start-up), à la fois pèse-personne et mesureur de masse musculaire, de masse graisseuse, de masse osseuse et de masse hydrique.

Toutes ces nouveautés servent des améliorations de bien-être ou de confort. Ce qui s’avère vital pour leur devenir commercial. En effet, dans ce même numéro, une étude Gartner révèle une certaine désaffection des utilisateurs de bracelets connectés pour ce type d’objet : 30% de leurs propriétaires se désintéressent des trackers d’activité. Sans doute parce que ces dispositifs n’apportent pas assez d’informations pertinentes, selon la société d’études. A notre avis, ce phénomène est à rattacher à une fatigue croissante des individus confrontés à un déluge quotidien de données. De plus en plus, le silence devient synonyme de confort : les retraites dans les monastères ont d’ailleurs le vent en poupe…

Publié dans Editos
mardi, 20 décembre 2016 12:06

Gaspard prévient l’escarre !

Ce tapis connecté doté de capteurs est destiné à repérer les mauvaises positions des personnes en fauteuil roulant.

Publié dans Embarqué
mardi, 20 décembre 2016 11:57

Une canne intelligente pour les séniors

La start-up Nov’in a conçu l’électronique de cette canne qui détecte les anomalies de comportement de son propriétaire.

Publié dans Embarqué

Une application des objets connectés très utile pour la santé des consommateurs ! Après une première expérimentation concluante sur trois immeubles d'habitation collective dans le centre de Toulouse, Engie Axima va intégrer cette solution dans son offre de services en 2017 dans la France entière.

Publié dans Vie des entreprises

Cette coopération devrait favoriser et faciliter la numérisation des entreprises adhérentes à Silver Valley ainsi que la numérisation des produits que ces entreprises conçoivent.

Publié dans Vie de la profession

eDevice est spécialisée dans la transmission sécurisée et la gestion des données de santé.

Publié dans Vie des entreprises

Les données de santé seront collectées par la plateforme 2net de Qualcomm qui les acheminera à la plate-forme HealthSuite de Philips. Ce dernier en fera l’extraction, le tri et l’analyse en vue d’une utilisation par le patient, les professionnels de santé et les chercheurs.

Publié dans Vie des entreprises

La montée en puissance du Machine-to-Machine et de l’Internet des objets concerne tout particulièrement le monde de la santé, notamment pour le soin des malades à domicile et le maintien des personnes âgées dans leurs habitations. Pour les mêmes raisons, les outils de prévention prennent de plus en plus d’importance alors que les matériels de test (glucose pour le diabète…), qui utilisent le smartphone comme outil de calcul et d’affichage, se miniaturisent et se démocratisent,

Face à ces prémisses d’une révolution à venir dans le domaine de la santé, et pour assurer leur présence sur ces nouveaux marchés, les grands groupes ont commencé des rapprochements : Abbott vient d’acquérir St Jude Medical pour 25 milliards de dollars et Medtronic, HeartWare pour 1,1 milliard de dollars ; tandis que Nokia s’est arrogé Withings pour 170M€.

Ces grands groupes acquièrent aussi, aujourd’hui, des technologies qui leur font défaut ou bien passent des accords en vue d’acquérir celles-ci : Pegasystems et Philips se rapprochent pour étudier ensemble de nouvelles solutions de santé connectée ; Medtronic et Qualcomm deviennent partenaires pour le traitement du diabète de type 2 ; Nokia Technologies travaille de concert avec l’université d’Helsinki pour la mise au point d’équipements dédiés à l’ambulatoire et aux soins des malades à domicile ; et, en France, Innothéra prend une participation de 20% dans la start-up BioSerenity, spécialiste du vêtement intelligent. Ces mouvements n’en sont qu’à leur début.

Publié dans Editos
27 janvier 2021
26 janvier 2021
25 janvier 2021
24 janvier 2021
22 janvier 2021
21 janvier 2021

Composants
Connect Core 6 UL - Digi Elaboré sur le processeur d'application NXP i.MX6UL, le Connect Core 6 UL est le moteur de communication [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter