Electroniques.biz

Dans ce numéro 22 de notre newsletter Premium, nous détaillons les contrats qui concernent l'électronique conclus avec la Chine à l'occasion de la visite du président chinois Xi Jiping. Aéronautique, "mieux vivre et ville durable", mobilité, communication et numérique, automobile feront l'objet de coopérations.

Notons en particulier un accord cadre de partenariat pour des services et équipements de communication mobiles destinés à l'opérateur China Mobile et bénéficiant à Alcatel-Lucent. Ce contrat est valorisé à 750 millions d'euros !

Nous présentons également plusieurs réalisations ou projets relatifs à des défis sociétaux tels que la pollution, la recharge de voitures électriques, l'assistance aux personnes dépendantes via la robotique, l'efficacité énergétique des infrastructures mobiles et la voiture connectée.

Enfin, dans notre rubrique "Stratégie", nous publions une tribune de Guillaume Cairou, président du Club des entrepreneurs, qui appelle les pouvoirs publics à engager une politique active envers les Fab Labs, ces lieux de fabrication ouverts à tous où chacun peut moyennant une cotisation venir y travailler sur un projet qui lui tient à coeur.

Publié dans Editos

Suite à la visite d'Etat en France du président de la République populaire de Chine, XI Jinping, Alcatel-Lucent et China Mobile ont signé un accord destiné à moderniser les réseaux IP et mettre en oeuvre la technologie 4G TD-LTE en Chine.

Publié dans Vie des entreprises

L'étude sur la production électronique mondiale que le cabinet Décision publiera à la fin de cette semaine, et dont il nous livre d'ores et déjà les principaux éléments, révèle une disparité entre les marchés de grands volumes (grand public, télécoms) et les marchés professionnels (aéronautique, automobile, industriel). Alors que les premiers devraient stragner en valeur, les seconds devraient progresser au moins de 6% par an jusqu'en 2017.

Publié dans Conjoncture

Le spécialiste américain de l'instrumentation électronique s'est porté acquéreur de son compatriote Picosecond Pulse Labs.

Publié dans Mesure

Dans ce numéro 12 de notre newsletter Premium, nous accordons une fois de plus une place importante à l'innovation avec la présentation par le groupe Seb d'un prototype de "cocotte connectée", la "Nutricook Connect", dont le principe est d'optimiser la cuisson à l'aide d'une application dédiée et qui constitue un exemple de ce que peut apporter l'Internet des objets dans la vie quotidienne. Une autre innovation, venant celle-là des Etats-Unis, mais qui intéresse déjà... une société taïwanaise, pourrait enfin apporter une réponse à nos problèmes d'autonomie de batteries, notamment dans les smartphones, dont la durée moyenne entre deux recharges n'est que d'une journée. L'innovation en question, si elle se concrétise, consisterai à assembler une centaine de micro-éoliennes microscopiques sur la  coque du smartphone pour le recharger en quelques minutes ! De quoi pouvoir enfin toujours téléphoner en extérieur...

Nous présentons également le rapprochement dans le Grand Ouest (Bretagne, Centre et Pays de la Loire) de deux associations, Astinov et LEA Valley, dont l'entité résultante permettra pour la première fois de faire converger les filières utilisatrices et les acteurs de la production électronique de cette région et s'appuiera sur le Campus de l'électronique créée à Angers en juillet dernier.

Enfin, nous annonçons des informations sur trois des marchés de l'électronique qui comptent le plus en France et en Europe : l'automobile, dont le marché européen a bénéficié d'un rebond en décembre, celui de la défense, pour lequel un appel d'offres de plus de 2 milliards d'euros vient d'être lancé pour renouveler les blindés de l'armée française, et enfin, l'attribution des nouvelles fréquences pour les télécoms qui ne se fera qu'en échange de contreparties de la part des opérateurs.

Publié dans Editos

Le gouvernement compte exiger des opérateurs de téléphonie mobile des "contreparties" en termes d'investissements et d'emploi pour leur utilisation des fréquences hertziennes, ont indiqué le 16 janvier dernier, les ministres Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin.

Publié dans Vie de la profession

Environ 170 ingénieurs, experts en technologie 4G du site d’Orvault d’Alcatel-Lucent, devraient être intégrés aux équipes de l’industrie télécoms et médias d’Altran.

Publié dans Vie des entreprises

Suite à l'intervention de l'Etat, l'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent vient de revoir à la baisse son plan social en France. Alors que 900 postes devaient initialement disparaître dans l'Hexagone, le directeur général de l'entreprise, Michel Combes, vient d'annoncer à notre confrère "Le Monde", que le nombre de suppressions d'emplois serait ramené à moins de 700.

"Cette évolution tient compte des meilleures perspectives du groupe en France, notamment grâce aux accords conclus récemment avec les opérateurs français. Mais c'est aussi un pari sur le regain d'activité en Europe", a ajouté le directeur général.

L'équipementier avait initialement annoncé la suppression de 10 000 postes dans le monde, dont 900 en France, un projet jugé "excessif" par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Arnaud Montebourg avait demandé à de nombreuses reprises aux quatre opérateurs télécoms français (Orange, SFR, Bouygues et Iliad-Free) de faire preuve de "patriotisme économique" vis-à-vis d'Alcatel-Lucent.

Michel Combes a indiqué avoir signé avec Orange un partenariat sur des équipementspour le très haut débit mobile et a noté que SFR a récemment fait confiance à Alcatel-Lucent "pour la construction de son réseau fixe de fibre optique".

"Les discussions ne sont d'ailleurs pas finies, nous pourrions annoncer de nouveaux contrats bientôt avec SFR. Nous sommes aussi en pourparlers avec Bouygues Telecom, Numericable et Outremer Telecom pour la signature de contrats dans le mobile et le fixe. Nous n'avons pas encore trouvé de partenariat avec Iliad, mais je n'exclus pas qu'on y arrive", a ajouté Michel Combes.

Dans le cadre de son plan stratégique, Alcatel-Lucent veut fermer les sites de Rennes et Toulouse et céder d'ici à fin 2015 ceux d'Orvault, Eu (Seine-Maritime) et Ormes (Loiret). L'entreprise sera ainsi recentrée sur ses sites de Villarceaux (Essonne) et Lannion.

Le groupe de conseil en technologies Altran a indiqué qu'il allait intégrer dans ses équipes environ 170 ingénieurs spécialisés du site historique d'Orvault, qui emploie 483 personnes.

Alcatel-Lucent a indiqué qu'il a "également engagé des discussions avec d'autres entreprises de la région, dans le secteur des télécoms, mais aussi dans des industries connexes".

Publié dans Vie des entreprises

Cette décision fait suite à l'appel d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, à l’ensemble des opérateurs de télécommunications français, pour venir en soutien par leurs commandes à Alcatel-Lucent qui traverse une période difficile.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par une rétrospective des plusieurs évènements survenus pendant la période des congès de fin d'année. Ont été annoncés, fin décembre, la mise en liquidation judiciaire de l'usine LFoundry, à Rousset (cependant, les salariés espèrent toujours la reprise du site par un acheteur providentiel), la vente par Panasonic de 3 de ses usines de semi-conducteurs à l'israélien Tower Semiconductor et le bilan décevant du dossier médical personnel (DMP) qui aura couté, en 10 ans, la bagatelle de 500 millions d'euros pour seulement 418011 DMP créés (alors que 5 millions étaient prévus initialement).

Les premiers jours du mois de janvier ont également été riches en actualités avec la création par le groupe Safran d'une filiale pour ses activités dédiées à l'avion plus électrique qui fait de lui l'un des leaders mondiaux dans ce domaine et la fin heureuse du redressement judiciaire du sous-traitant Pige Electronique. Autre bonne nouvelle : du fait de la sensibilisation des pouvoirs publics à la situation d'Alcatel-Lucent, ce dernier bénéficie de nouveaux partenariats et de nouvelles perspectives de revenus avec les opérateurs nationaux. Ces derniers participent ainsi au redressement de l'équipementier qui, en contrepartie, a été invité par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, à réviser à la baisse son plan de réduction d'emplois et à maintenir une activité industrielle sur les sites qu'il envisageait de fermer.

On notera enfin un retour à de meilleures perspectives pour l'industrie des semi-conducteurs, le bilan quasi-définitif de l'année 2013 (sur les onze premiers mois de l'année) affichant une progression en dollars de 4,5% au niveau mondial et de 4,9% en Europe (mais seulement de 1,6% en euros).

Publié dans Editos
16 juin 2021
15 juin 2021
14 juin 2021
13 juin 2021
11 juin 2021

Composants
LED UV Toujours plus d’applications pour la LED UV Avec des performances qui ne cessent de s’améliorer [...]
Pour communiquer sur vos produits,
jonathan.starck@fitamant.fr - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
20/06/2021 - 25/06/2021
MPSoC
22/06/2021 - 23/06/2021
Leti Innovation Days
28/06/2021 - 01/07/2021
MWC Barcelona
26/07/2021 - 29/07/2021
Satellite 2021
20/08/2021 - 29/08/2021
New York International Auto Show 2021
07/09/2021 - 10/09/2021
Global Industrie - Midest
07/09/2021 - 10/09/2021
Measurement World