Imprimer cette page

L'essentiel de l'actualité du 17 au 23 février 2020

Rédigé par  lundi, 24 février 2020 09:21

La semaine dernière a été marquée par le premier bilan des répercussions de l'épidémie du Coronavirus sur l'industrie électronique. Celle-ci a pour effet d'interrompre ou de perturber la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime le cabinet d'études Omdia.

Après un long silence, la Fieec a réagi aux répercussions de l'épidémie du Covid-19 sur l'industrie électronique française. « Les entreprises de nos secteurs industriels ont déployé dès les prémices de l’épidémie leurs plans de continuité de sorte qu'elles sont généralement parvenues à en contenir les effets jusqu'à aujourd'hui. Elles travaillent à anticiper un possible scenario de prolongation en mobilisant des sources alternatives ou encore en procédant à la reconfiguration du flux des commandes en coordination avec leurs clients », précise la Fédération.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, un plan de suppression d'emplois de 2362 postes d'ici 2021, dont 404 en France, chez Airbus Defence & Space, la confirmation du projet d'acquisition de Bombardier Transport par Alstom pour un montant compris entre 5,8 et 6,2 milliards d'euros, la collaboration entre STMicroelectronics et TSMC afin d’accélérer l’adoption des produits à base de nitrure de gallium, et l'avertissement d'Apple qui prévient qu'il n'atteindra pas ses objectifs pour le trimestre en cours en raison de l'épidémie de Coronavirus qui perturbe la production de ses produits. C’est la première fois en un quart de siècle qu'Apple diffuse une telle communication qui ne manquera pas d'ébranler toute l’industrie électronique. Toute la supply chain en subira les conséquences, notamment les fabricants de composants.

Autre mauvaise nouvelle pour l'industrie électronique dont elle est l'une des principales clientes, l'industrie automobile européenne commence l'année en berne avec botamment des ventes qui se sont effondrées pour Renault et PSA. Ce ne sera pas mieux en Chine où l'APC, l'association des constructeurs automobiles du pays, anticipe une chute de plus de 30% des volumes ce mois-ci avec l'expansion de l'épidémie de Coronavirus.

Sur le même sujet