Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par le premier bilan des répercussions de l'épidémie du Coronavirus sur l'industrie électronique. Celle-ci a pour effet d'interrompre ou de perturber la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime le cabinet d'études Omdia.

Après un long silence, la Fieec a réagi aux répercussions de l'épidémie du Covid-19 sur l'industrie électronique française. « Les entreprises de nos secteurs industriels ont déployé dès les prémices de l’épidémie leurs plans de continuité de sorte qu'elles sont généralement parvenues à en contenir les effets jusqu'à aujourd'hui. Elles travaillent à anticiper un possible scenario de prolongation en mobilisant des sources alternatives ou encore en procédant à la reconfiguration du flux des commandes en coordination avec leurs clients », précise la Fédération.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, un plan de suppression d'emplois de 2362 postes d'ici 2021, dont 404 en France, chez Airbus Defence & Space, la confirmation du projet d'acquisition de Bombardier Transport par Alstom pour un montant compris entre 5,8 et 6,2 milliards d'euros, la collaboration entre STMicroelectronics et TSMC afin d’accélérer l’adoption des produits à base de nitrure de gallium, et l'avertissement d'Apple qui prévient qu'il n'atteindra pas ses objectifs pour le trimestre en cours en raison de l'épidémie de Coronavirus qui perturbe la production de ses produits. C’est la première fois en un quart de siècle qu'Apple diffuse une telle communication qui ne manquera pas d'ébranler toute l’industrie électronique. Toute la supply chain en subira les conséquences, notamment les fabricants de composants.

Autre mauvaise nouvelle pour l'industrie électronique dont elle est l'une des principales clientes, l'industrie automobile européenne commence l'année en berne avec botamment des ventes qui se sont effondrées pour Renault et PSA. Ce ne sera pas mieux en Chine où l'APC, l'association des constructeurs automobiles du pays, anticipe une chute de plus de 30% des volumes ce mois-ci avec l'expansion de l'épidémie de Coronavirus.

Publié dans Editos

Les plans présentés aux représentants des salariés prévoient la suppression de 2 362 postes jusqu'à fin 2021, dont 829 en Allemagne, 357 au Royaume-Uni, 630 en Espagne, 404 en France et 142 dans d'autres pays.

Publié dans Vie des entreprises

L'activité de défense d'Airbus emploie environ 34000 personnes.

Publié dans Vie des entreprises

Le projet OneWeb a pour objectif de créer une constellation de 900 satellites en orbite basse permettant la mise à disposition d’accès Internet bon marché.

Publié dans Vie des entreprises

Atos et Airbus Defence and Space souhaitent tirer encore plus profit du marché de la cybersécurité, marché en très forte croissance et dont la valeur est estimée à 84 milliards de dollars d'ici 2016.

Publié dans Vie des entreprises

Le réparateur Cordon conserve environ la moitié des 115 employés du site de Cassidian qui est une filiale d’Airbus Defence and Space. Ce site est spécialisé dans l’intégration de systèmes d’interprétation d’images satellite dans des véhicules militaires terrestres.

Publié dans Vie des entreprises

Ce contrat prévoit la fourniture des altimètres radar Poseidon-4. Ces instruments seront montés respectivement à bord des satellites Jason-CS/Sentinel 6-A et Jason-CS/Sentinel 6-B développés par Airbus Defense and Space.

Publié dans Vie des entreprises

Selon les termes du contrat, le site continuera de fournir à l’entreprise "des composants électroniques haut de gamme", tels que les composants pour radars primaires et secondaires, les amplificateurs et les transpondeurs.

Publié dans Vie des entreprises

Airbus Defence and Space vient de signer un contrat avec ELV (entreprise commune créée par l'Agence spatiale italienne et l'entreprise italienne Avio et chargée de la construction du lanceur Vega de l'Agence spatiale européenne). Ce contrat prévoit  la fourniture de composants électroniques pour ce lanceur tout en réalisant des économies grâce à la réutilisation d’équipements électroniques qui équipent déjà Ariane 5.

Publié dans Vie des entreprises

Composants
Connect Core 6 UL - Digi Elaboré sur le processeur d'application NXP i.MX6UL, le Connect Core 6 UL est le moteur de communication [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
03/11/2020 - 04/11/2020
IBS (Intelligent Building Systems)
10/11/2020 - 13/11/2020
Electronica
01/12/2020 - 03/12/2020
Aeromart
10/01/2021 - 15/01/2021
European Microwave Week