Electroniques.biz
La semaine dernière a été marquée par une actualité riche dans le domaine de l'électronique automobile avec les bons résultats trimestriels de Valeo, la création par ZF d'un centre technologique dédié à l'intelligence artificielle et à la cybersécurité, l'investissement massif de Ford dans une start-up spécialisée dans les véhicules électriques, ou bien encore l'annonce par l'Etat de soutenir 16 expérimentations dans le domaine du véhicule autonome, tant en milieu urbain que rural. Sans oublier la promesse de Tesla de mettre en service des robotaxis d'ici un à deux ans.   Notons également que les acteurs de l'électronique ont soufflé le chaud et le froid avec une baisse des ventes trimestrielles pour UMC, un tassement du chiffre d'affaires pour Texas Instruments et un trimestre difficile pour STMicroelectronics, alors que, dans le même temps, Samsung prévoit d'investir 114 milliards de dollars d'ici 2030 dans ses activités de circuits logiques et de fonderie, Hynix double la surface de son usine de Dram de Wuxi et ON Semiconductor rachète l'usine d'East Fishkill à GlobalFoundries.
Publié dans Editos
La semaine dernière a été marquée par l'étude réalisée par le Snese (Syndicat français de la sous-traitance électronique) auprès de ses adhérents sur la pénurie de composants électroniques. Une pénurie qui persiste, avec des délais de livraison toujours "anormalement longs" qui impactent l'activité des sous-traitants de manière de plus en plus préoccupante. Parmi les autres actualités économiques de la semaine, nous retiendrons également le lancement par Iliad d'une nouvelle Freebox prête pour la maison connectée, l'installation d'un centre d'essai pour le train à très haute vitesse Hyperloop près de Limoges, le lancement par Gemalto d'un pilote d'embarquement biométrique à l'aéroport de Los Angeles ou bien encore l'inauguration par Iten de son premier site de production de microbatteries à Lyon. Dans les nouveautés technologiques, on notera en particulier que Microchip met du RISC-V dans ses FPGA, qu'Hynix produit des flash Nand 512 Gbit à 96 couches améliorées, que les régulateurs µModule d'Analog Devices montent en puissance ou encore que la Chine a développé un équipement de lithographie UV.
Publié dans Editos
lundi, 03 décembre 2018 13:18

Gilets jaunes et économie verte

Publié dans Editos

MicrosoftInternetExplorer402DocumentNotSpecified7.8 磅Normal0

Lors de la manifestation Embedded World, Barr Group a présenté, par l'entremise de son CTO, les résultats de son rapport annuel sur la sécurité et la sûreté de fonctionnement des systèmes embarqués. Cette enquête a été réalisée auprès de 1700 intéressés qualifiés, répartis dans le monde entier, dont 46% en Amérique du Nord, 33% en Europe et 10% en Asie. A l'heure où les cyberattaques opérées sur des appareils connectés prennent de l'ampleur, les conclusions de l'étude ("Embedded Systems Safety & Security Survey", quatrième du nom) en question sont édifiantes. En effet, 22% des développeurs impliqués dans des projets liés à l'Internet des objets, ou la conception de systèmes destinés à se connecter à Internet, ne citent pas la sécurité comme étant une exigence produit.

Même si, note l'analyste, les préoccupations se rapportant au thème considéré s’imprègnent dans les consciences, il n'en demeure pas moins que le chiffre annoncé est élevé. A fortiori lorsque l'on considère que 25% des développeurs IoT oeuvrent sur des dispositifs qui, s'ils étaient victimes d'un piratage, seraient potentiellement capables de blesser, voire de tuer, des humains. En particulier, Barr Group met en avant le non-suivi des règles de conception recommandées par l'industrie. L'enquête montre l'absence de procédures élémentaires comme la revue régulière du code, l'analyse statique, la mise à jour d'une base de données répertoriant les bugs, l’écriture d’une norme de codage et le cryptage des données. Cette dernière recette serait adoptée dans moins d'un cas sur deux.

 

Publié dans Editos

Peu de doutes subsistent, aujourd'hui, quant au développement futur du véhicule autonome. Les acteurs de l'automobile, mais aussi de l'électronique, des télécoms et des services, y consacrent tellement de temps et d'argent - comme vous pourrez le découvrir dans plusieurs articles de cette newsletter - qu'il serait surprenant que les voitures sans conducteur ne deviennent pas un jour aussi courantes que celles équipées aujourd'hui d'un régulateur de vitesse, d'un dispositif de type "park-assist" ou d'une motorisation hybride. Reste toutefois à savoir quand.

Quoi qu'il en soit, les défenseurs du véhicule autonome ne manquent pas d'arguments pour vanter les bienfaits de cette nouvelle révolution automobile à venir. Dernier argument en date : l'étude d'une université américaine qui affirme qu'il suffirait de 5% de véhicules autonomes dans le parc automobile pour que, ô miracle, les bouchons se résorbent. Une conclusion qui laisse quelque peu perplexe, presque autant que celle de certains experts qui affirmaient il n'y a pas si longtemps que le véhicule autonome permettrait d'atteindre l'objectif "zéro accident". Sauf que l'on sait maintenant que l'intelligence artificielle d'une véhicule autonome aura à faire le moins mauvaix choix dans certaines situations critiques et que les accidents - dont le coût, tant humain que financier, est gigantesque à l'échelle de la planète - ne disparaîtront pas. D'autant que l'on ne parle pas ici des défaillances techniques potentielles...

S'il est clair que le véhicule autonome va concourir à réduire les accidents et limiter les bouchons, cela ne sert à rien de survendre leurs bienfaits supposés. Au contraire, la surenchère s'avère souvent contre-productive.

Publié dans Editos
La semaine dernière a été marquée par la fin probable de la saga des mémoires de Toshiba, le groupe japonais ayant accordé sa préférence au consortium financier japonais INCJ (Innovation Network Corp of Japan), accompagné du fonds d’investissement Bain Capital et de la banque Development Bank of Japan, pour la reprise de cette activité. Signalons également la levée de fonds à hauteur de 23,6 millions d'euros du grenoblois Kalray dans le domaine des processeurs multicoeurs, la poursuite par Orange du déploiement de son réseau LoRa ou bien encore l'annonce faite par Hon Hai Precision, numéro un mondial de la sous-traitance électronique, d'installer des usines aux Etats-Unis. Enfin, vous retrouverez dans cette newsletter de nombreuses informations relatives au Salon du Bourget.
Publié dans Editos
La semaine dernière a été marquée par plusieurs annonces d'importance en France, comme celle faite par le président de la République, Emmanuel Macron, concernant la mise en oeuvre d'un fonds doté de 10 milliards d'euros à destination de l'Industrie du futur, ou bien encore la création à Paris par Valeo d'un centre de R&D spécialisé dans l'intelligence artificielle pour l'automobile. Toujours côté français, soulignons la nette amélioration de la santé financière de Soitec, qui a notamment fortement réduit son endettement. Côté européen, on retiendra surtout l'investissement de Bosch à Dresde (Allemagne) à hauteur d'un milliard d'euros dans son activité semi-conducteurs, ainsi que les craintes de l'Europe à propos du projet d'acquisition de NXP par Qualcomm.
Publié dans Editos
Page 1 sur 2

Composants
Digi AnywhereUSB Plus La connectivité USB n'importe où !  Digi® AnywhereUSB® Plus, nouvelles générations de [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l’électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
SAE AeroTech
29/09/2019 - 04/10/2019
European Microwave Week
02/10/2019 - 03/10/2019
Intelligent Building Systems (IBS)
02/10/2019 - 03/10/2019
Smart City + Smart Grid
11/10/2019 -
Sport Santé Bien-être