Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par l'annonce par Huawei de l'installation d'une usine de production d'équipements sans fil en France dédiée aux équipements radio pour la 4G et la 5G. Elle nécessitera un investissement de plus de 200 M€, générera annuellement 1 milliard d'euros de revenus liés à la vente de produits et créera directement 500 emplois. A noter également la levée de fonds de 2,25 milliards de dollars par Waymo dans le cadre d'un tour de table externe à l'entreprise qui fait suite à fait suite à une série récente d'étapes opérationnelles et techniques majeures. Le Waymo Driver a parcouru plus de 20 millions de miles sur les routes publiques dans plus de 25 villes et plus de 10 milliards de miles en simulation. 

En semi-conducteurs, l'Europe se distingue avec une croissance en janvier alors que tous les autres marchés reculent. Les ventes européennes de semi-conducteurs ont atteint 3,247 milliards de dollars en janvier 2020, en hausse de 1,2% par rapport à décembre 2019, selon les données du WSTS (World Semiconductor Trade Statistics), tandis que les ventes mondiales de semi-conducteurs se sont élevées à 35,387 milliards de dollars en janvier 2020, en baisse de 2,2% par rapport au mois précédent et de 0,3% par rapport au même mois de 2019.

Concernant l'actualité des entreprises, nous retiendrons que STMicroelectronics prend une participation majoritaire dans Exagan, innovateur en nitrure de gallium, et des conséquences plus ou moins importantes sur l'activité de certaines sociétés du secteur. Ainsi, Soitec affirme ne subir aucun impact significatif sur ses activités lié à l’épidémie de Coronavirus alors que Dialog Semiconductor annonce que le Coronavirus aura un impact sur les résultats du premier trimestre. Plusieurs salons ont vu leurs dates reportées, notamment Global Industrie qui se tiendra désormais en juin et IoT World + MtoM Embedded reporté en septembre.

Publié dans Editos

Huawei estime que cette usine, qui nécessite un investissement de plus de 200 M€, générera annuellement 1 milliard d'euros de revenus liés à la vente de produits et créera directement 500 emplois. 

Publié dans Vie des entreprises

Le chinois lance des circuits compatibles avec la norme Wi-Fi 6 et destinés aux routeurs et aux smartphones haut de gamme. 

Publié dans Semi-conducteurs

Le gouvernement français n'a pas souhaité fermer le marché de la 5G à Huawei, mais à préféré surveiller ses activités et soumettre l'installation de ses équipements à autorisation.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la publication des prévisions du WSTS, l'organisme en charge des statistiques de l'industrie des semi-conducteurs. Il prévoit une baisse de 13,3% du marché mondial des semi-conducteurs cette année. Après une croissance de 13,7% en 2018, le premier semestre 2019 a été particulièrement mauvais et il faudra attendre 2020 pour que ce marché retrouve le chemin de la croissance, dans toutes les régions du monde, avec des revenus globalement en hausse de 4,8%, estime le WSTS.

Autre information importante de le semaine écoulée dans le domaine des semi-conducteurs, le fondeur Globalfoundries, basé aux Etats-Unis, a engagé de nombreuses poursuites contre son concurrent TSMC aux Etats-Unis et en Allemagne, affirmant que les technologies de fabrication de semi-conducteurs utilisées par le taïwanais enfreignaient 16 de ses brevets. Ce dernier a bien entendu réfuté ces accusations de contrefaçon en précisant qu'il se défendrait afin de prouver que les allégations de Globalfoundries sont "sans fondement".

Concernant les perspectives de la voiture autonome, un dirigeant de Ford, John Rich, responsable des opérations de Ford Autonomous Vehicles, a jété froid en déclarant au quotidien anglais "The Telegraph" que les véhicules ayant des fonctionnalités d'auto-conduite n'auront qu'une durée de vie moyenne de 4 ans (contre 12 ans pour les véhicules que nous connaissons aujourd'hui). En particulier, les voitures autonomes en auto-partage pourraient circuler 24 heurs sur 24, alors que les voitures actuelles sont souvent au repos dans un garage ou dans les rues de nos villes, ce qui expliquerait cette durée de vie réduite.

Dans l'actualité de la semaine passée, notons également un accord de partenariat entre Sigfox et Alps Alpine pour accélérer l'innovation dans le domaine de l'IoT, l'investissement de Huawei dans deux sociétés de semi-conducteurs afin d'être moins dépendant des technologies américaines, le partage des données d'auto-conduite de Waymo pour aider la recherche sur la voiture autonome, et l'acquisition de la start-up belge Smartnodes par Lacroix dans le domaine de l'éclairage public intelligent.

Enfin, nous revenons dans cette newsletter hebdomadaire sur les deux derniers volets des évènements de l'été que vous pourrez relire si vous les avez manqués au cours de la semaine dernière.

Publié dans Editos

Huawei a "discrétement" investi dans deux sociétés de semi-conducteurs, après les sanctions américaines prises à son encontre et qui risquaient d'entraver ses activités commerciales.

Publié dans Vie des entreprises

Après une première semaine de reprise de notre newsletter quotidienne, nous reprenons aujourd'hui la parution de notre newsletter hebdomadaire afin de vous offrir le résumé des informations essentielles de la semaine écoulée. La semaine dernière a été marquée par les premiers points de conjoncture de la rentrée concernant le marché mondial des semi-conducteurs et celui des infrastructures de réseau 5G. Ainsi, Sony a été le seul des 15 principaux fournisseurs de semi-conducteurs à enregistrer une croissance d'une année sur l'autre au premier semestre 2019. Intel a repris sa première place à Samsung avec une baisse de ses ventes de seulement 2%, tandis que les grands fabricants de mémoires ont vu chacun leurs ventes chuter d'au moins 33%, expliquant en grande partie la baisse de 14% du marché des semi-conducteurs dans son ensemble au premier semestre 2019, selon la mise à jour d'août du rapport McClean 2019 publiée par IC Insights.

Quant aux revenus mondiaux d'infrastructures de réseau sans fil 5G, ils totaliseraient 4,2 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 89% par rapport au chiffre d'affaires de 2,2 milliards de dollars réalisé en 2019, et ils atteindraient 6,8 milliards de dollars en 2021, selon le cabinet d'études Gartner. 7% des CSP ("communications service providers" ou fournisseurs de services de communications) dans le monde ont déjà déployé une infrastructure 5G dans leurs réseaux, selon Gartner.

Dans l'actualité de la semaine écoulée, retenons également que X-FAB a ajouté un process automobile Cmos 180 nm à Corbeil-Essonnes, que les Etats-Unis ont accordé un sursis supplémentaire de trois mois à Huawei, que Qualcomm et LG Electronics ont signé un accord de licence de brevet mondial et que la Corée du sud et Israël ont prévu de supprimer leurs barrières douanières

Enfin, la fin du moins août est traditionnellement la période durant laquelle nous publions les principaux évènements de l'été afin de ne rien rater de ce qu'il s'est passé d'essentiel entre le 15 juillet et le 15 août. Nous présenterons ces événements de l'été en trois parties, la première (à découvrir dans cette newsletter hebdomadaire) ayant été déjà été publiée la semaine passée et les deux autres étant programmées pour cette semaine.

Publié dans Editos

L'administration Trump reporte au 19 novembre une éventuelle interdiction faite aux fournisseurs américains de travailler avec Huawei.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par deux annonces d'acquisitions au profit de deux groupes européens dans le domaine des semi-conducteurs : Infineon et NXP. Infineon va racheter Cypress pour étoffer son catalogue de composants automobiles, industriels et IoT pour un montant de neuf milliards d'euros. Après l'échec de la fusion avec Qualcomm, NXP avait besoin de mettre la main sur des circuits de connexion Wi-Fi et Bluetooth. Pour sa part, le néerlandais NXP va racheter.l'activité en composants pour liaisons sans fil Bluetooth et Wi-Fi du fournisseur américain de circuits réseaux Marvell dans le cadre d'une transaction qui s'élèvera à 1,76 milliard de dollars, payés cash. Cette gamme de produits représente 550 salariés à travers le monde et pèse environ 300M$ de chiffre d'affaires annuel. 

L'actualité a continué de braquer son projecteur sur la guerre commerciale sino-américaine. Conséquence des mesures prises par l'administration Trump qui a inscrit sur liste noire certaines entreprises chinoises, notamment Huawei, avec des répercussions qui pourrait se faire sentir sur sa production de smartphones.  Foxconn, le sous-traitant taïwanais de produits électroniques qui assemble des smartphones pour de nombreux acteurs de ce secteur, y compris Apple et Xiaomi, aurait interrompu plusieurs chaînes de production de smartphones Huawei, selon des sources proches du dossier qui ne souhaitent pas être citées, affirme le quotidien de langue anglaise de Hong Kong, "South China Morning Post". Cependant, Huawei conteste ces affirmations.

En France, il faut noter une grande avancée en matière de propriété intellectuelle grâce à des mesures inscrites dans la loi Pacte. Dés juin 2020, l'instruction réalisée par l'INPI des demandes de brevets sera complétée d'un examen de leur activité inventive. Cela contribera à renforcer la valeur des brevets déposés par les PME et start-up. La loi Pacte, promulguée le 22 mai dernier, renforce le système français de propriété intellectuelle tout en garantissant sa plus grande adaptation aux besoins des PME et a l'ambition d'amener les brevets français à un niveau équivalent des pays industriels innovants tels que l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis et même l'Inde. Cette nécessité de renforcer et protéger l'innovation en France était indispensable compte tenu du nombre important d'échecs que rencontraient jusuqu'à présent les PME en cas d'arbitrage devant les tribunaux. 50% des affaires traitées se soldaient en effet par des échecs dus à la faiblesse des brevets déposés lorsqu'un opposant venait les contester.

Enfin, toute une série de statistiques ont été publiées dans le domaine des semi-conducteurs. La marché mondial des semi-conducteurs devrait chuter de 12,1% cette année selon le WSTS. Toutes les régions devraient enregistrer des ventes en diminution en 2019 mais l'Europe limiterait la casse par rapport au reste du monde, et en particulier, le marché français qui n'a reculé que de 0,6% au cours du premier trimestre 2019. En outre, malgré la récessione en semi-conducteurs, le marché de la distribution de ce type de produits a progressé de 8,4% au premier trimestre 2019 par rapport au 1er trimestre 2018 à 2,5 milliards d’euros, selon DMASS.

 

 

Publié dans Editos

Huawei avait pour ambition de conquérir 50% du marché chinois des smartphones d'ici la fin de l'année et de ravir la première place mondiale à Samsung d'ici 2020 au plus tard, mais ses plans pour y parvenir sont désormais mis à mal par son placement sur la liste noire américaine.

Publié dans Vie des entreprises
Page 1 sur 6

Composants
LED UV Toujours plus d’applications pour la LED UV Avec des performances qui ne cessent de s’améliorer [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter