Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par le lancement du plan Nano 2022 et la signature du contrat stratégique de filière de l’industrie électronique. Cet engagement de l'Etat, attendu par les industriels de l'électronique depuis plusieurs mois, a été concrétisé par le déplacement de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, qui s'est rendu sur le site industriel de STMicroelectronics à Crolles (Isère) le 15 mars dernier. Le plan Nano 2022 représente 5 milliards d’euros de travaux et d’investissements industriels visant à préparer de nouvelles générations de composants électroniques, permettant notamment de répondre aux besoins des marchés de l’automobile, des communications 5G, des objets connectés et de l’intelligence artificielle embarquée, de l’aérospatial et de la sécurité.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, le retour d'Intel à la première place mondiale sur le marché des semi-conducteurs. Deux des principaux caninets d'études qui suivent ce secteur l'ont annoncé à quelques jours d'intervalle, d'abord IC Insights, puis IHS Markit qui a estimé que l'américain a même devancé Samsung dès le 4è trimestre 2018. Le chiffre d'affaires des semi-conducteurs d'Intel a atteint 18,4 milliards de dollars au quatrième trimestre 2018, contre 15,8 milliards de dollars pour Samsung, selon IHS Markit. Autre enseignement que l'on découvre dans les estimations de ce cabinet d'études : deux entrerises européennes, STMicroelectronics et NXP, se retrouvent à nouveau dans le classement des 10 premières sociétés de semi-conducteurs au 4è trimestre 2018.

Nous notons aussi la hausse des demandes de brevets déposées par les entreprises et les inventeurs européens en 2018, le projet des pouvoirs publics de rapprocher le CSA, l'Arcep et l'Hadopi, et enfin la création de deux sociétés conjointes, d'une part entre le groupe de sous-traitance Ametra et l’indien Nucon Aerospace, et d'autre part entre Faurecia et Michelin dans les piles à hydrogène.

Publié dans Editos

Le plan Nano 2022 représente 5 milliards d’euros de travaux et d’investissements industriels visant à préparer, pour l’horizon 2022, de nouvelles générations de composants électroniques. Il recevra le soutien de l’Etat à hauteur de 886 millions d’euros ainsi que celui de plusieurs collectivités territoriales et de la Commission européenne pour un total de fonds publics qui devrait dépasser 1 milliard d’euros.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la publication des statistiques de la distribution électronique en Europe et en France au 3è trimestre 2018. Au cours de cette période, le marché européen de la distribution de semi-conducteurs industriels (hors composants pour PC) a progressé de 6,3% par rapport au 3è trimestre 2017, à 2,3 milliards d’euros, selon DMASS (Distributors and Manufacturers Association of Semiconductor Specialists). Quant au marché français, il a progressé de 24% par rapport au 3è trimestre 2017 et de 2% par rapport au 2è trimestre 2018, à 374 millions d’euros, selon le SPDEI, le syndicat français de la distribution de composants.

Notons également la décision de Lacroix Electronics de construire une "usine du futur". Cette construction pourrait démarrer en septembre 2019 pour s’achever en 2021. Le nouveau site permettrait de doubler le chiffre d’affaires annuel du centre de production actuel de Saint-Pierre-Montlimart (49). 

Parmi les autres informations importantes de la semaine passée, nous retiendrons l'aide de 35 M€ accordée par la région Auvergne-Rhône-Alpes au plan Nano 2022, l'investissement de Renault dans Enevate, un fabricant de batteries lithium-ion, l'acquisition Netatmo par Legrand et de Siltectra, start-up qui possède une expertise dans le carbure de silicium, par Infineon.

Publié dans Editos

Auvergne-Rhône-Alpes est une des trois seules régions européennes à disposer d’atouts de nature à rivaliser dans le monde entier, avec son pôle grenoblois qui allie R&D, pré industrialisation et industrialisation. En Auvergne-Rhône-Alpes, la filière des nanotechnologies est un secteur clef qui compte près de 22500 emplois.

Publié dans Vie de la profession

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter