Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par la publication par le WSTS (World Semiconductor Trade Statistics) du bilan chiffré de l'année 2019 en semi-conducteurs. Les ventes mondiales de l'industrie des semi-conducteurs se sont élevées à 412,1 milliards de dollars en 2019, soit une baisse de 12,1% par rapport à 2018. Les ventes du quatrième trimestre, à 108,3 milliards de dollars, étaient de 5,5% inférieures à celles du quatrième trimestre de 2018, mais de 0,9% supérieures à celles du troisième trimestre de 2019, selon le WSTS dont les données sont relayées par la SIA (Semiconductor Industry Association), le syndicat américain de l'industrie des semi-conducteurs. 

Du côté de la consommation de semi-conducteurs, Gartner a révélé qu'Apple a pris la première place parmi les clients mondiaux des semi-conducteurs en 2019, avec 8,6% du marché mondial devant Samsung qui a chuté au deuxième rang avec 8% de part de marché. Les principaux fabricants d'équipements (OEM) ont réduit leurs dépenses en semi-conducteurs en 2019, en raison de la baisse des prix des mémoires. « Les membres du top cinq n'ont pas changé en 2019, mais tous ont diminué leurs dépenses de semi-conducteurs en 2019 », a déclaré Masatsune Yamaji, analyste principal chez Gartner. 

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, la levée de fonds de 100 M€ réalisée par Kinéis, fournisseur français de connectivité globale, créé en 2019 par essaimage de CLS. il  dispose déjà de 8 satellites opérationnels et devient le premier acteur de connectivité spatiale IoT à financer son développement, de la construction de sa constellation au lancement de ses 25 nanosatellites, prévu pour 2022, en passant par le développement de son segment sol. Il a reçu le soutien de nombreux grands groupes et institutions bancaires. Ont participé à cette levée de fonds, CLS, le Cnes, Bpifrance, via le fond Sociétés de projets industriels (SPI), financé par le Programme d’investissements d’avenir et la Banque européenne d'investissement, l’Ifremer, Thales, Celad, BNP Paribas Développement, Hemeria et d’autres partenaires industriels et financiers.

Enfin, il faut souligner le lancement d’une usine pilote de fabrication de batteries européennes pour véhicules électriques par les groupes Total et PSA, l'investissement de Bpifrance dans le projet Symbiose de Lacroix Group à travers le fonds SPI, l'acqjuisition d'Ingenico par Worldline pour 7,8 milliards d'euros en numéraire et en actions, et l'ouverture du premier laboratoire industriel commun en intelligence artificielle par EDF, Thales et Total.

Publié dans Editos

Les groupes Total et PSA saluent le soutien des autorités françaises, allemandes et européennes à ce projet qui recevrait près de 1,3 milliard d’euros de soutiens publics au cours de son développement dans le cadre d’un projet IPCEI autorisé par la Commission européenne.

Publié dans Vie de la profession

La nouvelle entité aura le leadership, les ressources et la taille lui permettant d’être en première ligne de la nouvelle ère de la mobilité durable. Elle deviendra le quatrième constructeur automobile mondial en volumes et le troisième en chiffre d’affaires, avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules et un chiffre d’affaires consolidé de près de 170 milliards d’euros. La fusion génèrera des synergies en année pleine estimées à environ 3,7 milliards d’euros, sans fermeture d’usine liée à cette transaction. 

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par un projet de fusion entre PSA et Fiat Chrysler Automobiles qui permettrait la création du 4è plus grand constructeur mondial en terme de ventes annuelles (8,7 millions de véhicules) avec environ 400000 collaborateurs. L’entité issue de la fusion réunirait les compétences élargies des deux groupes dans les technologies qui construisent la nouvelle mobilité durable, notamment les moteurs électrifiés, la voiture autonome et les technologies numériques et connectées. Les synergies annuelles et progressives sont estimées à approximativement 3,7 milliards d’euros, sans fermeture d’usine.

A retenir également la publication des derniers chiffres concernant  le marché de la distribution par le SPDEI, le syndicat français de la distribution de composants.. Ce marché a reculé de 16% à 303,796 millions d'euros au 3è trimestre 2019 par rapport à la même période de l'année précédente et de 11% par rapport au 2è trimestre 2019. Le book-to-bill est demeuré inférieur à 1, ce qui n’augure rien de bon pour les trimestres à venir.

L'actualité des entreprises a été particulièrement chargée avec notamment une levée de fonds de 28 M$ pour la start-up Prophesee qui lui permettra d'accélérer et d'étendre la commercialisation d'une solution de vision industrielle révolutionnaire basée sur des événements. L'ensemble des levées de fonds de la société atteint à ce jour à 68 M$. En outre, Volkswagen a annoncé la création d'une filiale spécialisée dans la conduite autonome, Qualcomm a décidé un plan d'investissement de 200 M$ dans les start-up, et STMicroelectronics et Audi s’associent dans les solutions d’éclairage Oled pour l’automobile.

Enfin, sur le front international, la Chine a créé un fonds de 28,9 milliards de dollars en semi-conducteurs pour être moins dépendante des Etats-Unis.

Publié dans Editos

La nouvelle entité créerait le 4è plus grand constructeur mondial en terme de ventes annuelles (8,7 millions de véhicules) avec environ 400000 collaborateurs. L’entité issue de la fusion réunirait les compétences élargies des deux groupes dans les technologies qui construisent la nouvelle mobilité durable, notamment les moteurs électrifiés, la voiture autonome et les technologies numériques et connectées. Les synergies annuelles et progressives sont estimées à approximativement 3,7 milliards d’euros, sans fermeture d’usine.

Publié dans Vie des entreprises

Nouveau revers pour la voiture autonome. Après PSA, c'est au tour de Ford d'émettre des réserves quant à leur arrivée rapide sur nos routes.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par le bouclage de l'offre d'achat de Thales sur Gemalto. Il se sera écoulé plus d'un an entre l'annonce de l'OPA de Thales et la clôture de l'opération. La proposition d'achat de Thales fait suite à une OPA hostile du groupe Atos sur Gemalto. En cas de rachat total des actions de Gemalto par Thales (ce qui est l'objectif des deux groupes), le montant de l'acquisition sera de 4,76 milliards d'euros. Parmi les grandes annonces de la semaine écoulée, nous retiendrons également l'accord portant sur l'achat par la Chine de 300 Airbus pour un montant de plus de 30 milliards de dollars.

Nous avons appris que l'Etat se désengage financièrement du programme Cap'Tronic pour 2020. Il a décidé de transmettre aux régions la responsabilité d'accorder des subventions à ce programme. Selon nos informations, d'autres programmes industriels subiront des suppressions ou des réductions de financement de la part de Bercy en 2020. Plusieurs financements du FUI (Fonds unique interministériel) seraient touchés par cette mesure.

Dans le domaine de l'automobile, l'Europe veut rendre obligatoires des dispositifs de sécurité sur les véhicules à partir de 2022, notamment un dispositif d'avertissement en cas de somnolence ou de distraction du conducteur, l'adaptation intelligente de la vitesse, la sécurité en marche arrière assurée par caméra ou capteurs, et l'enregistrement de données en cas d'accident (« boîte noire »), afin de réduire le nombre de morts sur les routes.

La voiture autonome, que de nombreux constructeurs nous promettaient pour 2020, ne sera pas sur les routes l'an prochain (mis à part les expérimentations qui, bien sûr, se poursuivront, et la mise en service de navettes et de robots-taxis). Le groupe PSA a jeté un froid par la voix de son P-dg, Carlos Tavares, en étant le premier constructeur à annoncer qu'il n'irait pas au delà du niveau 3 en matière de véhicules autonomes, en tout cas pas à courte ou moyenne échéance. Il ne développera donc pas de fonctionnalités capables de déléguer au véhicule la prise en charge de la sécurité (niveau 4), et encore moins de le rendre totalement autonome (niveau 5).

Dans le domaine des composants, notons que selon une étude de la société d'analyse IHS Markit, les ventes mondiales de mémoires Dram pourraient chûter de 22% en 2019 pour atteindre 77 milliards de dollars. En cause : une surproduction qui devrait perdurer au moins jusqu'au troisième trimestre. Par ailleurs, deux transactions importantes ont eu lieu en semi-conducteurs : l'acquisition de Quantenna Communications par ON Semiconductor pour plus d'un milliard de dollars, et la finalisation du rachat d'IDT par Renesas.

Publié dans Editos

PSA n'ira pas au delà du niveau 3 en matière de véhicules autonomes, en tout cas à courte ou moyenne échéance, a déclaré le P-dg du groupe, Carlos Tavares.

Publié dans Vie des entreprises

C’est une première pour un constructeur automobile français en Chine.

Publié dans Vie des entreprises

La 5GAA et ses partenaires, BMW Group, Ford et Groupe PSA, présentent en première européenne la communication directe C-V2X entre plusieurs constructeurs automobile. Ils s'associent à Qualcomm et Savari pour présenter les performances et les nouvelles avancées de C-V2X en matière de sécurité, d'efficacité du trafic et de conduite autonome.

Publié dans Vie de la profession
Page 1 sur 3

Composants
LED UV Toujours plus d’applications pour la LED UV Avec des performances qui ne cessent de s’améliorer [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
Pas d'événement