Electroniques.biz

L'américain échantillonne un circuit modem LTE de catégorie 20 en FinFET 7 nm capable de délivrer jusqu'à 2 Gbit/s.

Publié dans Semi-conducteurs

La semaine dernière a été marquée par le refus par Qualcomm de la nouvelle offre formulée par Broadcom à 121 milliards de dollars, tout en déclarant être ouvert à des discussions.  "Quel est le vrai prix maximum auquel vous seriez prêt à acheter Qualcomm ? Est-ce à 82 dollars l'action ou davantage ?", demande noir sur blanc le président du conseil de Qualcomm Paul Jacobs au P-dg de Broadcom Hock Tan, qui, lui, avait affirmé lundi que son offre était "sa meilleure et dernière".

A retenir également dans l'actualité de la semaine passée, la présentation en conseil des ministres du projet de loi de programmation militaire 2019-2025 avec pour objectif de porter les dépenses de défense à 2% du PIB français en 2025, soit 50 milliards d'euros, contre 34,2 milliards cette année. La LPM consacre une enveloppe totale de près de 173 milliards d'euros pour les équipements et leur entretien. Elle accélère leur modernisation, tout en augmentant le nombre de certains équipements prioritaires.

Enfin, notons comme chaque semaine que de nombreuses coopérations ou alliances ont été noués, comme celle de Nokia et la R&D d'EDF dans le domaine de l'Internet des objets, l'alliance entre Macom et ST dans les circuits RF en GaN sur silicium ou encore la fusion de Wiko et Tinno, son partenaire industriel chinois et le succès de l’OPA d’Exfo sur Astellia.

Publié dans Editos

"Quel est le vrai prix maximum auquel vous seriez prêt à acheter Qualcomm ? Est-ce à 82 dollars l'action ou davantage ?", demande noir sur blanc le président du conseil de Qualcomm Paul Jacobs au P-dg de Broadcom Hock Tan, qui, lui, avait affirmé lundi que son offre était "sa meilleure et dernière".

Publié dans Vie des entreprises

L'offre améliorée de Broadcom met également la pression sur Qualcomm pour qu'il finalise son offre de 38 milliards de dollars sur NXP Semiconductors ou qu'il y renonce.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la constitution d'un comité commun entre Acsiel, le Snese et le SPDEI pour lutter contre la pénurie de composants. Il sera dédié au suivi de la crise ainsi qu’à la compréhension des mécanismes générateurs de la pénurie.

A retenir également l'accord entre le gouvernement, l’Arcep et les opérateurs mobiles pour accélérer la couverture numérique des territoires et plusieurs études de marché et statistiques plutôt encourageantes pour le secteur de l'électronique. Ainsi, Gartner prévoit une croissance de 7,5% pour le marché des semi-conducteurs en 2018 après une progression qui aura été de plus de 20% en 2017 selon les premières estimations. Autre signal positif : le marché européen de l'automobile qui est l'un des plus importants pour l'électronique, a retrouvé son niveau d'avant la crise de 2008, à 15,1 millions d'unités, ce qui préfigure de bonnes opportunités pour le secteur.

Dans l'actualité de la semaine passée, il faut aussi noter que la Commission européenne a autorisé l'acquisition de NXP par Qualcomm sous certaines conditions, mais cette dernière n'est pas encore faite compte tenu des réserves exprimées par un fonds activiste, du nom d'Elliott, qui détient environ 6,6% du capital de NXP, et qui estime que l'offre de Qualcomm est sous-évaluée.

Publié dans Editos

Elliott, qui détient environ 6,6% du capital de NXP, avait déclaré en décembre que le groupe de semi-conducteurs valait environ 23% de plus que l'offre de Qualcomm.

Publié dans Vie des entreprises

Qualcomm a pris l'engagement que, pendant huit ans, elle assurerait le même niveau d'interopérabilité entre ses jeux de circuits de bande de base et les produits NFC et SE rachetés à NXP, d'une part, et les produits correspondants d'autres sociétés, d'autre part.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la publication des statistiques sur le marché européen des semi-conducteurs. Les ventes européennes de semi-conducteurs ont atteint 3,366 milliards de dollars en octobre 2017. Cela représente un bond de 19,5% en dollars et de 12,6% en euros par rapport au même mois de 2016, rapporte l'Esia (European SemiconductorIndustry Association (ESIA) à partir du dernier rapport du WSTS.

Il faut retenir également que, malgré le refus de son OPA sur Qualcomm, Broadcom ne désarme pas. Ce dernier va tenter de prendre le contrôle du conseil d'administration de sa cible pour arriver à ses fins, a-t-il indiqué dans un communiqué. Broadcom compte présenter 11 candidats au conseil d'administration de Qualcomm lors de l'assemblée générale des actionnaires prévue le 6 mars 2018.

Enfin, notons plusieurs acquisitions, la levée de l'option par le Qatar de 12 Rafale ainsi que la décision de Kyocera de doubler sa capacité de production en composants dédiés à la production de semi-conducteurs et d'écrans LCD. L'investissement correspondant est de 5,6 milliards de yens (environ 50,4 millions de dollars).

Publié dans Editos
vendredi, 08 décembre 2017 11:24

Qualcomm dévoile son Snapdragon 845

Orienté vers le haut de gamme, ce processeur pour smartphones mise notamment sur la réalité augmentée et l'intelligence artificielle.

Publié dans Semi-conducteurs

Si les actionnaires votaient pour les candidats de Broadcom, le nouveau conseil d'administration pourrait renverser la direction qui s'est opposée à l'OPA du 6 novembre dernier sur Qualcomm.

Publié dans Vie des entreprises

Composants
Connect Core 6 UL - Digi Elaboré sur le processeur d'application NXP i.MX6UL, le Connect Core 6 UL est le moteur de communication [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
03/11/2020 - 04/11/2020
IBS (Intelligent Building Systems)
10/11/2020 - 13/11/2020
Electronica
01/12/2020 - 03/12/2020
Aeromart
10/01/2021 - 15/01/2021
European Microwave Week