Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de plusieurs actions de soutiens envers l'industrie l'électronique. Notons tout d'abord l'approbation de la Commission européenne de l'aide française de 400 M€ attribuée à STMicroelectronics dans le cadre du programme Nano2017 pour le développement de nouvelles technologies dans le secteur nanoélectronique. Nano2017 ambitionne de repositionner la technologie FDSOI comme alternative à la technologique FinFET sur le marché mondial.

Autre coup de pouce : la mise en place pendant l’été, en collaboration avec Bpifrance et la DGCIS, d'un groupe de travail qui aura pour première mission de sélectionner une équipe de France de 40 PME, leaders français de leur domaine, volontaires pour s’engager dans une accélération de leur stratégie de croissance, afin de devenir des ETI, champions mondiaux. Certaines seront, à n'en pas douter, issues de l'industrie électronique.

De son côté, le programme Cap'tronic, qui aide les PME françaises à améliorer leur compétitivité grâce à l'intégration de solutions électroniques et de logiciels embarqués dans leurs produits, vient d'annoncer que son accompagnement est désormais étendu à l'amélioration de l'outil de production des PME grâce à « Cap'tronic Process » !

Enfin, Bpifrance a annoncé la mobilisation de 1,2 milliard d'euros pour des prêts dédiés à l'usine du futur.

Parmi les opérations capitalistiques en cours, l'évènement le plus important que nous avons relaté la semaine passée est sans conteste le rachat de l'activité Energie d'Alstom par le géant américain General Electric, et simultanément, l'entrée de l'Etat à hauteur de 20% dans le capital du groupe français. A noter aussi l'augmentation de capital de 83 millions d'euros opéré par Soitec, l'entrée en Bourse imminente du spécialiste des solutions sans contact ASK et les discussions entamées par ams et Dialog semiconductor en vue d'une fusion des deux sociétés de semi-conducteurs.

Publié dans Editos

Le programme Nano2017 vise à développer de nouvelles technologies pour la conception et la production des prochaines générations de circuits intégrés, ainsi qu' à renforcer la structuration de la filière européenne en micro-nanoélectronique.

Publié dans Vie des entreprises

Le mandat de Carlo Bozotti en tant que membre unique du directoire et president et CEO de la société pour une durée de trois ans a été confirmé par l'Assemblée générale annuelle des actionnaires de STMicroelectronics.

Publié dans Décideurs

Les amplificateurs TSZ121/2/4 de STMicroelectronics ciblent notamment les marché de l'Internet des objets et des produits électroniques à porter sur soi.

Publié dans Semi-conducteurs

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de plusieurs acquisitions : Atos a lancé une OPA amicale de 620 millions d'euros sur Bull, Molex est sur le point d'acquérir l'activité connecteurs industriels haute-performance de Westec, enfin Thales prévoit de reprendre les activités cybersécurité et sécurité des communications d’Alcatel-Lucent. Autre évènement marquant : de nouvelles suppressions d'emplois en grand nombre pouvant concerner jusqu'à 16 000 salariés sont à craindre chez Hewlett-Packard.

Notons également plusieurs accords de partenariat franco-chinois : ainsi STMicroelectronics s'est associé avec Changan Automobile, pionnier de l'industrie automobile en Chine, dans le cadre d'un partenariat stratégique incluant l'ouverture d'un laboratoire commun, et Soitec, spécialiste du silicium sur isolant (SOI) et des systèmes solaires à concentration (CPV), a conclu un accord avec Simgui, fabricant de tranches de silicium, selon lequel la société chinoise mettra en place une chaîne de production de plaques de SOI de 200mm de diamètre utilisant la technologie Smart Cut.

Enfin, la bonne nouvelle de la semaine passée est à mettre à l'actif du marché français des semi-conducteurs qui, au premier trimestre 2014, a affiché une hausse de 6,6% en euros par rapport au trimestre précédent, précise l'Acsiel, Alliance des composants et systèmes pour l’industrie électronique. La demande a été particulièrement forte dans les secteurs industriel et militaire-aéronautique, traditionnellement porteurs dans notre pays.

Publié dans Editos

Le fabricant franco-italien lance un accéléromètre triaxial +/-24 g destiné notamment aux applications comprenant l'appel automatique des secours en cas de collision grave.

Publié dans Capteurs

Le fournisseur de composants franco-italien ouvre un laboratoire commun avec le fabricant automobile Changan.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la poursuite des grandes manoeuvres dans les télécoms. Alors que les organisations syndicales de Bouygues Telecom craignent entre 1500 et 2000 suppressions de postes, les tractations se sont poursuivies en vue de la vente de la société. Quelques semaines après avoir discuté, sans succès, avec le groupe Iliad, propriétaire de Free, des négociations ont, en effet, été engagées avec Orange en vue d'un "rapprochement".

C'est l'échec de la reprise de SFR qui a entraîné la réflexion engagée par le groupe de BTP au sujet de l'avenir de sa filiale de téléphonie mobile. Un rachat par Orange, payé en actions, lui permettrait d'entrer au capital de l'opérateur historique, en devenant même l'un des tout premiers actionnaires de l'entreprise.

Dans le même temps, Numéricable ne se satisfait pas du seul rachat de SFR et a concrétisé, selon "Le Figaro", celui de Virgin Mobile pour un montant de 325 M€.

Si toutes ces opérations aboutissent, la France reviendrait à une situation qu'elle a connue il y a quelques années, à savoir trois opérateurs mobiles, mais pas exactement avec les mêmes acteurs : Free, Orange et Numéricable. Deux des acteurs historiques, SFR et Bouygues Telecom, auront alors payé les frais de la bataille sur les prix enclenchée par Free.

Toujours dans les télécoms, mais du côté des infrastructures, Alcatel-Lucent a annoncé une réduction de ses pertes au premier trimestre 2014, ce qui en fait une cible de plus en plus évidente pour d'autres acteurs de ce marché, notamment Nokia (depuis son recentrage sur les réseaux haut débit) ou encore l'Américain Juniper.

Dans l'actualité de la semaine écoulée, notons également l'entrée en vigueur d'un décret, à la demande du ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique, qui instaure une autorisation préalable dans plusieurs domaines d'activité dont l'approvisionnement en énergie et les réseaux et services de communications électroniques.

Enfin, Samsung devient officiellement partenaire de ST pour la technologie FD-SOI 28 nm en se positionnant en seconde source avec des lignes de production qui seront prêtes d'ici le début 2015.

 

Publié dans Editos
jeudi, 15 mai 2014 08:50

Accord ST-Samsung autour du FD-SOI

Désormais seconde source pour le FD-SOI 28 nm développé par STMicroelectronics, le sud-coréen aide à crédibiliser cette technologie.

Publié dans Vie des entreprises
25 mai 2020
24 mai 2020
20 mai 2020
19 mai 2020
18 mai 2020
17 mai 2020
15 mai 2020
14 mai 2020

Composants
Antennes Cornets en Impression 3D Elliptika Propose une gamme d'antennes cornets en impression 3D de la bande S à la bande Ka permettant [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
Pas d'événement