Electroniques.biz

La France va se doter d'une « Cité de l'objet connecté » à Angers

Rédigé par  jeudi, 19 juin 2014 11:57
Le "Smart baby monitor" de Withings Le "Smart baby monitor" de Withings

La première « Cité de l'objet connecté » qui rassemblera concepteurs, assembleurs et sous-traitants de la plasturgie, de la mécanique et de l'électronique, pour mettre au point ces objets connectés, sera créée sous l’impulsion d’Eolane et d’industriels locaux avant la fin de cette année.

Réuni le 18 juin sous l’égide du ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, Arnaud Montebourg, le comité de pilotage de la nouvelle France industrielle a validé cinq nouvelles feuilles de route des 34 plans de reconquête industrielle. Issues des travaux pilotés depuis l’automne par les chefs de projet industriels, ces feuilles de route fédèrent les investissements des acteurs industriels et les leviers de la puissance publique autour d’objectifs communs : des nouveaux produits, des nouveaux services, des nouveaux investissements et de l’emploi.

Trois des cinq plans examinés le 18 juin concernent l'électronique :

• Le plan « Objets connectés » est particulièrement prometteur. Avec des entreprises telles que Medissimo, Myfox, Netatmo, Parrot, Sen.se, Sigfox ou Withings, la France dispose de précurseurs des « objets connectés ». Le plan vise à renforcer et développer cette offre « made in France » de lieux de création et d’industrie dédiés. L’action-phare est la création à Angers d’une première « Cité de l'objet connecté » qui rassemblera concepteurs, assembleurs et sous-traitants de la plasturgie, de la mécanique et de l'électronique, pour mettre au point ces objets connectés. Elle sera créée sous l’impulsion d’Eolane et d’industriels locaux avant la fin de cette année.

Pour concevoir et produire les objets les plus innovants, cette cité rassemblera un Fab Lab, un centre d’innovation technologique et des usines de production. 15 M€ d’investissement et 50 personnes seront nécessaires au fonctionnement de cette cité d’un nouveau type, propice au croisement des expertises électroniques et mécaniques. 4 enseignes de distribution se mobilisent pour mettre en avant ces objets. 2 d’entre elles s’engagent en outre à faciliter la commercialisation des objets les plus innovants.

Des problèmes techniques devront être surmontés pour permettre le raccordement de 80 milliards d’objets en 2020. Le projet de réseau européen porté par Sigfox constituera une des réponses. Appliqués aux filières industrielles, les objets connectés offrent
des applications nombreuses : renforcement de la traçabilité, marquage d’outils… Pour faire émerger des champions français, il est proposé de construire des projets, non pas à l’échelle d’entreprises, mais à l’échelle de filières. L’alimentation, le luxe, l’énergie et les industries mécaniques sont d’ores et déjà identifiées.

Citons également deux plans liés au monde des technologies médicales :

• « Santé numérique » : l’innovation par les outils numériques peuvent faire gagner en efficacité à qualité égale voire supérieure. En mettant l’accent sur la télémédecine, le traitement par le big data des données de santé ou la médecine personnalisée, le plan propose des voies concrètes pour mieux soigner à moindre coût, tout en développant de nouvelles activités économiques en France.

• « Dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé » : les industries de santé vivent actuellement une révolution technologique. Nous voulons nous assurer qu’elle s’accompagnera de créations d’emplois en France. Pour cela, il nous faut convertir notre excellence au stade de la recherche en innovations et réussites industrielles, ce, autour d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) à même de consolider les talents.

Cette nouvelle étape porte à 21 le nombre de plans opérationnels. D'ici le 14 juillet, les 13 autres plans les rejoindront. Nombreux sont ceux qui concernent également les industries électroniques : cloud computing, souveraineté télécoms, cybersécurité, réalité augmentée, textiles techniques et intelligents, usine du futur, réseaux électriques intelligents, logiciels et systèmes embarqués, supercalculateurs, la voiture pour tous consommant moins de 2 litres aux 100 km, bornes électriques de recharge, avion électrique et nouvelle génération d'aéronefs, autonomie et puissance des batteries, le satellite à propulsion électrique.

Nous reviendrons en détail sur chacun de ces plans dans l'édition de juillet de notre magazine "ElectroniqueS".

23 avril 2021
22 avril 2021
21 avril 2021
20 avril 2021
19 avril 2021

Composants
LED UV Toujours plus d’applications pour la LED UV Avec des performances qui ne cessent de s’améliorer [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
04/05/2021 - 06/05/2021
SMTconnect
04/05/2021 - 06/05/2021
PCIM Europe
01/06/2021 - 03/06/2021
JEC World 2021
28/06/2021 - 01/07/2021
MWC Barcelona