Electroniques.biz

Huawei a constitué une réserve de puces d'origine américaine pour subvenir à ses besoins durant 2 ans

Rédigé par  jeudi, 04 juin 2020 10:41
Huawei a constitué une réserve de puces d'origine américaine pour subvenir à ses besoins durant 2 ans

Ce stock est destiné à protéger l'essentiel de ses contrats, mais une solution à long terme demeure incertaine.

Huawei Technologies a accumulé un stock représentant jusqu'à deux ans de puces américaines cruciales pour se protéger de la pression exercée par les Etats-Unis, selon des sources provenant de la "Nikkei Asian Review".

Les efforts de stockage de Huawei se concentrent sur les processeurs fabriqués par Intel et AMD pour être utilisés dans les serveurs et sur les FPGA (puces programmables) de Xilinx, selon ces sources. Ce sont les "composants les plus essentiels" pour les activités de stations de base de l'entreprise et les activités émergentes dans le cloud. Huawei a également constitué un stock de mémoires flash Dram et Nand de Samsung, SK Hynix , Micron et Kioxia depuis l'année dernière.

Intel et AMD contrôlent ensemble près de 98% du marché mondial des processeurs de serveurs. Les processeurs de serveurs sont plus complexes et ont plus de puissance de calcul que les processeurs d'ordinateurs portables ordinaires.

Quant aux puces programmables de Xilinx, elles sont difficiles à remplacer pour le moment. "Même le concepteur de puces HiSilicon intégré à Huawei ne peut pas concevoir des puces qui peuvent pleinement concurrencer les offres de Xilinx", a déclaré une source chez un fournisseur de Huawei qui connaît les pratiques de stockage de l'entreprise, a indiqué la "Nikkei Asian Review".

Les puces de Xilinx ont par ailleurs de fortes implications sur la sécurité nationale car elles sont largement utilisées dans les technologies spatiales et de défense, telles que les avions de chasse américains F-35, les satellites et les recherches de la Nasa. Ramener la fabrication des puces Xilinx sur le sol américain est l'une des principales raisons pour lesquelles l'administration Trump a fait pression sur TSMC. - le partenaire de production de Xilinx et un fournisseur clé de Huawei - pour installer une usine de puces aux États-Unis.

A la suite des dernières sanctions américaine du 15 mai, il n'y a pas d'alternative à long terme pour ces composants et le recours au stockage de puces en grande quantité pourrait nuire à la compétitivité de l'entreprise chinoise.

Celle-ci a commencé à acheter des puces américaines en grandes quantités et en vue d'un stockage depuis fin 2018, peu après l' arrestation à la frontière canadienne du directeur financier de Huawei, Meng Wanzhou - qui est également la fille du fondateur de l'entreprise, Ren Zhengfei -, ont indiqué les sources.

Huawei a révélé la semaine dernière qu'il avait dépensé 167,4 milliards de yuans (23,45 milliards de dollars) pour stocker des puces, des composants et des matériaux en 2019, en hausse de 73% par rapport à l'année précédente. La première confirmation publique de ces efforts par la société est intervenue trois jours après que Washington ait resserré les règles de contrôle des exportations pour empêcher tout fournisseur non américain de produire des puces selon les propres conceptions de Huawei. La "Nikkei Asian Review" a d'abord signalé les efforts de stockage de Huawei en mai dernier , lorsque la société chinoise a été inscrite pour la première fois sur une liste noire commerciale pour restreindre son accès à la technologie américaine.

Premier fabricant mondial d'équipements de télécommunications et constructeur de serveurs de premier plan, Huawei n'a pas été en mesure d'acheter directement des puces à des sociétés américaines sans approbation spéciale depuis mai dernier. Cependant, il a pu continuer à constituer son stock de puces américaines par le biais d'autres canaux disponibles - tels que les distributeurs et les fournisseurs locaux de puces, ou même demander à ses propres fournisseurs d'acheter les puces pour lui, ont indiqué des sources proches du dossier. Huawei a accepté de payer des prix bien plus élevés que la normale pour ces puces, bien que la société ne puisse sécuriser que des versions "standard" sans personnalisation ni assistance technique, ont-ils déclaré.

15 juillet 2020
10 juillet 2020
9 juillet 2020
8 juillet 2020
7 juillet 2020
6 juillet 2020
5 juillet 2020

Embarqué
Adm21, nouveau SBC 3,.5” basé sur Intel Atom x7-E3950 Vecow , distribué par ADM21, vient de lancer le nouveau SBC ( single Board Computer ), EMBC-2000 [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
09/09/2020 - 10/09/2020
Rencontres électronique imprimée
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
RF & Microwave
29/09/2020 - 01/10/2020
Forum de l'électronique/Sepem Industries