Electroniques.biz

Air Liquide construira, détiendra et exploitera des unités de production d’hydrogène et d’oxygène de ultra-haute pureté dans les parcs scientifiques de Tainan et Hsinchu, ainsi que deux nouvelles unités de grande taille à Hsinchu pour produire de l’azote et de l’argon. Elle fournira également de grands volumes volumes d'hélium à ces mêmes usines. 

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la recherche de solutions et par les implications du Coronavirus sur l'économie en général et sur l'industrie électronique en particulier. Savoir se prémunir sera un impératif lors du déconfinement progressif envisagé pour le 11 mai par le président de la République. Et pourquoi pas via les technolgies du numérique ? La plate-forme PEPP-PT (Pan European Privacy Preserving Proximity Tracing) a ainsi pour ambition de proposer des technologies et des standards pour une approche de suivi numérique des contacts de proximité ("contact tracing") fondée sur le consentement, l’anonymat et le respect de la vie privée. L'Inria est l'un des membres fondateurs de PEPP-PT, un projet européen regroupant plusieurs organisations scientifiques de premier plan, dont la Fraunhofer Gesellschaft, l'EPFL, l'ETHZ, etc. Plus de 130 scientifiques de haut niveau en provenance de huit pays y participent. 

Afin de prendre en charge les malades, la filière électronique a été mandatée par le gouvernement pour permettre à Air Liquide Medical Systems (ALMS) de fabriquer 10 000 respirateurs d'ici la fin mai. Le Snese, organisation professionnelle représentant les sous-traitants d'équipements électroniques, apporte sa contribution à la fabrication d’appareils indispensables à la lutte contre le Covid-19 en mettant à la disposition de ALMS et de certains de ses partenaires son service Net Tronic’S qui permet de valoriser les stocks de composants pour des besoins d’urgence et de dépannage.

La Fieec, de son côté, appelle au respect des délais de paiement et à la solidarité entre les entreprises de la filière électronique. "Face aux conséquences économiques de la crise sanitaire du Covid-19, la solidarité entre les entreprises d’une même filière, à commencer par le respect des délais de paiement, sera un facteur essentiel de résilience. (...) Nous recommandons aux entreprises en difficulté sur le paiement de leurs échéances d'utiliser tous les moyens et services mis en place par les pouvoirs publics, afin de ne pas pénaliser les autres acteurs de leur filière", recommande la fédération dans un communiqué.

Dans le reste de l'actualité, notons la publication des statistiques des ventes de semi-conducteurs en février qui montrent une bonne résistance pour l'Europe, puisqu'elle a affiché une hausse de 2,4% par rapport au mois précédent, alors que la Chine, premier foyer historique du Covid-19, était affectée par une chute de 7,5%. Les statistiques du mois de mars, qui seront connues début mai, devraient être être moins favorables pour l'Europe avec l'instauration de politiques de confinement dans la plupart des pays, à l'instar du marché de l'automobile qui est l'un des principaux débouchés pour l'industrie des semi-conducteurs et dont on dispose déjà des statistiques du mois de mars pour la France, à savoir une baisse vertigineuse de 72,2% 

 

Publié dans Editos

Le gouvernement a demandé le 22 mars 2020 à un consortium composé d’Air Liquide Medical Systems, PSA, Schneider Electric, et Valeo de fournir en 50 jours, 10 000 respirateurs pour les hôpitaux.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par l'appel de dix organisations professionnelles de l'industrie des semi-conducteurs (dont l'Esia en Europe) à considérer l'industrie des semi-conducteurs comme une activité essentielle au reste de l'économie mondiale et à permettre la continuité des opérations de cette industrie dont dépend le développement de l'industrie numérique mondiale et d'autres secteurs vitaux de l'économie. En contrepartie, l'industrie des semi-conducteurs s'est engagée à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la santé et la sécurité de ses salariés et à utiliser ses technologies essentielles pour aider à combattre la pandémie mondiale du Covid-19.

La filière électronique se déclare mobilisée contre cette pandémie à l'instar de cette initiative lancée par plusieurs industriels qui consiste à accélérer la fabrication de respirateurs. Ce groupement d'industriels français, piloté par Air Liquide, devrait fournir 10000 respirateurs en 50 jours, de début avril à mi-mai. Pour cela, Air Liquide, s'est entouré du groupe PSA, de Schneider Electric et de Valeo qui ont mis en place un groupe de travail d'une trentaine d’experts en achats et industrialisation. Ce défi industriel fera également appel à la contribution exceptionnelle de 100 entreprises partenaires pour assurer la fourniture des 300 composants essentiels à la fabrication de ces équipements médicaux.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, la publication de la feuille de route européenne sur les batteries fu futur. Elle met en avant trois axes à suivre pour réussir le développement des batteries de prochaines générations tels que les matériaux et interfaces, les nouvelles fonctions dans les cellules ou encore le recyclage.

Enfin, concernant l'actualité des entreprises, il faut retenir l'investissement de NXP dans Kalray à hauteur de 8 M€, le partenariat entre Facebook et Plessey, spécialiste des afficheurs microLed, la faillite de OneWeb qui comptait lancer une constellation de connectivité internet de 648 satellites d'ici 2021, et la création d'une société commune Sharp-Nec  spécialisée dans les dispositifs d'affichage professionnels.

Publié dans Editos

Ce défi industriel fera également appel à la contribution exceptionnelle de 100 entreprises partenaires pour assurer la fourniture des 300 composants essentiels à la fabrication de ces équipements médicaux. 

Publié dans Vie des entreprises

Air Liquide Medical Systems est en train de doubler ses capacités de production de respirateurs, avant de les tripler d'ici quelques jours pour enfin les multiplier par quatre d'ici le mois de mai.

Publié dans Vie des entreprises

Les deux entreprises prévoient d'identifier les cas dans lesquels les technologies de ST répondent au mieux à des besoins industriels et logistiques pour, ensuite, réaliser des prototypes de solutions numériques et les tester dans les environnements opérationnels d'Air Liquide.

Publié dans Vie des entreprises

Il sera en grande partie dédié au développement de matériaux avancés, notamment pour la fabrication de la nouvelle génération de semi-conducteurs, d’écrans souples, et de systèmes de stockage et de distribution d’énergie.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la levée de fonds de 24 M€ obtenue par Isorg, fabricant français de capteurs d’images imprimés grand format. Avec cet argent, la société prévoit de procéder aux dernières qualifications de son usine de Limoges et de « finaliser des applications en vue de leur commercialisation à grande échelle ». A retenir également le partenariat entre STMicroelectronics et le CEA pour développer la technologie « GaN-sur silicium ». Cette collaboration vise à développer et industrialiser des architectures de diodes et transistors de puissance avancées en nitrure de gallium sur silicium (GaN-on-Si). La technologie de fabrication développée dans le cadre du programme de l’institut de recherche technologique IRT Nanoelec sera transférée de la ligne R&D 200 mm du CEA vers une ligne pilote de fabrication 200 mm exploitée par ST à Tours et qui sera opérationnelle d’ici à 2020.

En matière de prévisions, Future Horizons, qui fait régulièrement partie des cabinets d'études les plus optimistes, a ajusté ses prévisions et table sur une croissance comprise entre 16% et 21% des ventes mondiales de composants cette année, en légère baisse par rapport à ce qui était annoncé en janvier (15,6% à 23,5%). Selon Semi, les facturations d’équipements de production de semi-conducteurs enregistrées par les fabricants américains en août dernier ont progressé de 2,5% par rapport à août 2017 à 2,2366 milliards de dollars. Elles ont aussi reculé de 5,9% par rapport à juillet 2018. Cela traduit une érosion de la croissance dans ce secteur.

Concernant l'actualité des entreprises, il faut noter l'inauguration par Air Liquide de son Campus Innovation Paris, situé sur le plateau de Saclay, dans l'Essone. Il comprend le plus grand centre de R& D du groupe, un bâtiment qui vient d’être totalement rénové et qui comporte 48 laboratoires et des plateformes pilotes, sur 15000 m2. De leur côté, Adeunis, spécialiste des capteurs connectés et des solutions sans fil dédiés aux professionnels, a mentionné une croissance de son chiffre d'affaires à deux chiffres (+15% en données consolidées), Molex a acquis Nistica, fabricant de commutateurs sélectifs en longueur d’onde (Wavelength Selective Switching ou WSS) et Medtronic a acheté l’israélien Mazor Robotics pour 1,6 milliard de dollars.

Publié dans Editos

Le Campus Innovation d'Air Liquide accueillera dès 2019 un accélérateur de start-up "deeptech".

Publié dans Vie des entreprises
Page 1 sur 2
5 juin 2020
4 juin 2020
3 juin 2020
2 juin 2020
29 mai 2020

Test et mesure
Banc de mesure de prototypes d    Le banc de mesure d’antenne Ellipitka modèle MES01_0000_1800 permet la caractérisation rapide [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido