Electroniques.biz

Atos, Dassault Systèmes, Renault, ST et Thales ont posé les bases d'un écosystème d'innovation ouvert pour la mobilité intelligente et durable, avec deux premières pistes de projets présentés : "plug and charge" et optimisation des flux de mobilité pour les territoires.

Publié dans Vie de la profession

Le Japonais propose une solution d'alimentation à deux circuits optimisée pour les montages bâtis autour de ses processeurs R-Car V3H, par exemple pour des caméras d'aide à la conduite automobile. 

Publié dans Semi-conducteurs

Ces sondes se distinguent par une configuration simple, grâce à une conception trois-en-un pour les mesures de champs pulsés, modulés et à ondes entretenues.

Publié dans Mesure

A travers une enquête mentionnée sur son site Internet, la Fiev, syndicat professionnel des équipementiers automobiles, souhaite alerter sur l’aggravation des pénuries (de composants, mais aussi de matières plastiques et d'acier) et de leur impact sur l’ensemble de la filière automobile, en particulier sur l’activité des équipementiers.

Publié dans Conjoncture

Le fabricant nippon de composants renforce sa collaboration avec le principal fournisseur chinois de systèmes d'air conditionné automobiles.

Publié dans Vie des entreprises

Les ventes de modèles électrifiés de Renault et Dacia Spring, qui devraient atteindre 350000 unités en 2021, devraient toutefois être largement surpassées par les 450000 ventes de véhicules électrifiées visées par Volkswagen.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la signature par le président américain, Joe Biden, d'un décret pour répondre à l'inquiétude croissante concernant la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui entrave la production de nombreux produits, notamment les automobiles et les smartphones. Le décret ordonnera l'examen, sur une période de 100 jours, des chaînes d'approvisionnement pour quatre produits essentiels : les puces électroniques, les batteries pour véhicules électriques, les terres rares et les produits pharmaceutiques. Il a l'intention de mobiliser un financement de 37 milliards de dollars dans le cadre de la législation visant à stimuler la fabrication de semi-conducteurs aux États-Unis.

La pénurie est encore loin de se résorber compte tenu de nouveaux facteurs agravants qui se sont déclarés la semaine passée : après la Covid-19, la vague de froid au Texas qui a affecté les usines de NXP, Samsung et Infineon, le tremblement de terre au Japon qui a secoué Fukushima, entraînant l’arrêt de la principale usine de semi-conducteurs de Renesas, l'industrie des semi-conducteurs est secoué par une nouvelle plaie : la sécheresse à Taïwan. Ce nouveau problème de source naturelle affecte notamment deux des plus grands fondeurs mondiaux : TSMC et UMC, lesquels sont contraints de recourir à des camions-citernes pour empêcher des arrêts de production. La fabrication de tranches pour semi-conducteurs nécessite en effet de grandes quantités d'eau dans les usines de ces deux géants de la fonderie.

A retenir également dans l'actualité de la semaine écoulée, le lancement d'une nouvelle phase du programme Syracuse IV, le programme de communications satellitaires des forces armées, l'ouverture des premiers appels à projets dans le cadre du programme de recherche européen « Horizon Europe » qui va s'étaler de 2021 à 2027, et l'estmation de l'équipementier Valeo qui prédit que la pénurie de composants électroniques va empêcher la production de 850000 voitures au premier semestre.

A noter enfin, l'annonce de deux acquisitions, la première dans l'instrumentation pour les réseaux sans fil avec le rachat de Sanjole par Keysight Technologies, spécialisé dans les solutions matérielle et logicielle pour le test des technologies 4G/LTE, 5G, Wimax, etc, et la seconde dans le domaine des circuits imprimés, avec l'acquisition de PreventPCB, présent en Italie et en Suisse, par le suédois Ncab Group.

Publié dans Editos

La semaine dernière a été marquée par les préoccupations liées à la pénurie de composants électroniques jusqu'au sommet de l'Etat. Pour évoquer ces difficultés, les représentants de l'automobile et de la filière électronique ont en effet été reçus par les services de l'Etat en charge de l'Industrie pour une première réunion de suivi.

Cette pénurie touche plus particulièrement l'industrie automobile en raison de son système d'approvisionnement en flux tendu. Alors que la crise de la Covid-19 avait déjà fortement ralenti la production d'automobiles, la pénurie de composants a entraîné des arrêts de fabrication chez la plupart des grands constructeurs dans le monde entier. Cette pénurie pourrait retarder la production de quelque 672000 voitures au premier semestre, notamment en Chine et en Europe, selon le cabinet IHS Markit. 

Pour contrer la pénurie, le gouvernement est désormais convaincu qu'il faut garantir une certaine soujveraineté européenne en matière de composants électroniques. Une volonté réaffirmée la semaine passée par la ministre déléguée à l'industrie, Agnès Pannier-Runacher, qui en a profité pour pour assurer qu'un réinvestissement massif est en préparation dans le secteur des composants électroniques. Evoquant "le plan nano-électronique qui date de 2020", elle a indiqué être "en train de discuter avec la Commission européenne pour remettre de l'argent dans cette filière".

Les réponses aux appels d'offres de relocalisation sont les bienvenus et entrent pleinement dans cette stratégie qui consiste à aller vers davantage de souveraineté. Au total, ce sont désormais 65 projets de relocalisation qui sont soutenus par le plan de relance, à hauteur de 268 M€, pour un montant total d’investissements industriels de plus d’un milliard d'euros. 34 nouveaux projets lauréats du volet relocalisation ont été annoncés la semaine dernière. Ils totalisent 128 M€ d’aides publiques qui viendront soutenir près de 333 M€ d’investissements industriels. Ils représentent un potentiel de plus de 1100 créations d’emplois industriels directs et permettront d’en conforter près de 3000.

A retenir également dans l'actualité de la semaine passée, la poursuite de la concentration dans l'industrie des semi-conducteurs.avec le rachat de Dialog Semiconductor par Renesas pour un montant de 4,9 milliards de dollars, et une chute des ventes européennes de la distribution de semi-conducteurs au 4è trimestre 2020, notamment en Allemagne et en France. Sur l'ensemble de l'Europe, la baisse des ventes distributeurs a été de 3,8% à 1,86 milliard d'euros par rapport au trimestre précédent. 

Enfin, notons que Le spécialiste des circuits de conversion du signal Scalinx a levé 10,5 M€, que Legrand et le CEA ont développé une génération d'interrupteurs sans fil et sans pile, et que Thales Alenia Space va construire la constellation Lightspeed constituée de 298 satellites.

Publié dans Editos

L'automobile est particulièrement touchée en raison de son système d'approvisionnement à flux tendu. Cette pénurie pourrait retarder la production de quelque 672000 voitures au premier semestre, notamment en Chine et en Europe, selon le cabinet IHS Markit.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la publication par le WSTS du bilan de l'année 2020 sur le marché des semi-conducteurs. L'organisme en charge des statistiques sur l'industrie des semi-conducteurs estime que les ventes mondiales ont atteint 439 milliards de dollars en 2020, en progression de 6,5% par rapport à 2019. Mais les ventes européennes ont, elles, chuté de 6%, souligne le WSTS.

Dans l'actualité de la semaine écoulée, il faut également retenir que la pénurie de composants s'amplifie et touche désormais les usines automobiles françaises. Ainsi, A l'usine Renault de Sandouville, près du Havre, et à l'usine Stellantis (ex-PSA) de Sochaux, dans le Doubs, la production de voitures a été fortement perturbée en raison de la pénurie de composants électroniques qui touche désormais de nombreux constructeurs automobiles à travers le monde.

L'industrie automobile patit de la forte de demande de composants destinés aux smartphones et ordinateurs, marchés qui ont été boostés en raison de l'essor du télétravail, phénomène directement lié à la pandémie de la Covid-19. Les fabricants de ce type d'équipements ont vu leurs stocks s'amenuiser ces dernières semaines et risquent aux aussi de ne plus pouvoir suivre la demande, notamment en matière de microprocesseurs, de circuits graphiques et d'écrans LCD.

Autre information importante : la Commission européenne a autorisé une aide publique de 2,9 milliards d'euros accordée par 12 États membres pour un projet européen de recherche et d'innovation sur les batteries, dans le cadre du deuxième projet important d'intérêt européen commun (« PIIEC »), après celui qui a été accordé à la microélectronique. Il vise à soutenir la recherche et l'innovation dans la chaîne de valeur des batteries, secteur stratégique compte tenu de l'essor de la mobilité électrique. Dénommé « European Battery Innovation », ce projet a été élaboré et notifié conjointement par 12 Etats membres : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Croatie, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, la Pologne, la Slovaquie et la Suède.

Enfin, il faut noter que Orange va ouvrir neuf 5G Labs pour donner vie aux usages de la 5G, que la France a commandé 12 avions de combat Rafale pour remplacer ceux transférés à la Grèce, et que Qualcomm va ouvrir un centre de R&D dédié à la 5G, réparti entre Issy-Les-Moulineaux, près de Paris, et Lannion (Côtes-d'Armor)

Publié dans Editos
Page 1 sur 62

Composants
Connect Core 6 UL - Digi Elaboré sur le processeur d'application NXP i.MX6UL, le Connect Core 6 UL est le moteur de communication [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
04/05/2021 - 06/05/2021
SMTconnect
04/05/2021 - 06/05/2021
PCIM Europe
01/06/2021 - 03/06/2021
JEC World 2021
28/06/2021 - 01/07/2021
MWC Barcelona