Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par l'annonce de la collaboration entre la filière automobile et la filière électronique dans le but de mobiliser une véritable "équipe de France" de l’électronique de puissance, avec l'ambition de créer un leadership français sur ces technologies. La plateforme automobile (PFA) et la filière électronique ont achevé la première semaine de l’électronique de puissance qui s’est tenue du 6 au 10 juillet 2020 : 6 webinaires et un demi-millier d’acteurs ont été mobilisés sur l’ensemble de la semaine et 23 projets ont été présentés, tous de très bon niveau.

Sur le plan conjoncturel, le WSTS a présenté ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2020 et pour l'année 2021 : les ventes mondiales devraient croître de 3,3% cette année à 426 milliards de dollars en 2020 (contre 412,3 milliards de dollars en 2019) et de 6,2% l'année prochaine. Mais avec des disparités géographiques : le WSTS prévoit cette année une croissance dans les Amériques (+12,8%) et en Asie-Pacifique (+2,6%), tandis que des baisses sont prévues pour les ventes en Europe (-4,1%) et au Japon (-4,4%).

A noter également le changement de président à la Fieec (Fédération des industries électriques, électroniques et de communications) qui a élu Laurent Tardif, Pdg de la région Europe du sud du groupe Prysmian, à sa présidence pour un mandat de 3 ans. Il succède à Gilles Schnepp, président du Conseil de surveillance de Legrand, qui est élu président d’honneur de la fédération.

Il faut également retenir, dans l'actualité de la semaine écoulée, qu'Alstom est prêt à céder son site de production de Reichshoffen pour acquérir Bombardier Transport, ce qui fait partie de ses engagements vis-à-vis de la Commission européenne au regard de la réglementation sur les concentrations.

Autres informations importantes : le redémarrage de Oneweb après la propositon formulée par le gouvernement anglais et l'opérateur de téléphonie Bharti qui se sont engagés à financer l'opération à hauteur d'un milliard de dollars, l'accord Soitec-Qualcomm pour la fourniture de substrats POI dédiés à la 5G, la levée de fonds d'un montant de 6,55 milliards de dollars opérée en bourse par Smic en prévision de l'expansion de ses activités, et enfin, plusieurs acquisitions, dont le rachat par Synaptics de l'activité de connectivité IoT sans fil de Broadcom, l'acquisition de la start-up eSoftThings, experte dans l’IoT et l’intelligence artificielle, par Lacroix Group, et enfin, la finalisation du rachat d'Osram par ams et l'achat de Intempora par dSpace.

Cette newsletter hebdomadaire est la dernière de la saison. Nous vous souhaitons de bonnes vacances et nous vous donnons rendez-vous à partir du 18 août pour l'actualité quotidienne et le 24 août pour la prochaine newsletter hebdomadaire.

Publié dans Editos

La Fieec (Fédération des industries électriques, électroniques et de communication) a élu Laurent Tardif, Pdg de la région Europe du sud du groupe Prysmian, à sa présidence pour un mandat de 3 ans. Il succède à Gilles Schnepp, président du Conseil de surveillance de Legrand.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par l'appel conjoint lancé le 19 juin par les industriels allemands et français des électrotechnologies. Ils demandent des investissements courageux dans les technologies futures. Le Zvei et la Fieec considèrent que les propositions de la Commission européenne pour un plan de relance de l’Union européenne sont positives. Cependant, les deux associations de l’industrie électrique et électronique française et allemande demandent que le plan soit mis en œuvre rapidement.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, l'assouplissement des sanctions américaines envers Huawei dans les semi-conducteurs et la 5G car elles s'évèrent néfastes pour les industriels américains qui craignent de prendre du retard dans la définition des normes internationales. “Il est important que les entreprises américaines puissent être en mesure de travailler dans les organismes de normalisation afin de s’assurer que les propositions américaines soient pleinement prises en compte”, a expliqué le département du Commerce.

Autre acteur important de la technologie 5G, Nokia multiplie les coopérations pour tenter de rattraper son retard. Après Marvell, le finlandais s'associe à Broadcom pour mettre au point les jeux de circuits ReefShark équipant ses infrastructures télécoms 5G. Dans le même temps cependant, Nokia va à nouveau réduire ses effectifs en France dont les activités sont issues d'Alcatel-Lucent. 

Parmi les autres événements de la semaine passée, il faut aussi noter que l'Arcep a levé l'obligation d'un lancement de la 5G avant la fin de l'année et souhaite renforcer la 4G, que Yageo a finalisé l'acquisition de Kemet pour 1,6 milliard de dollars et que Lumibird a levé 36,3 M€ pour sa croissance externe.

Publié dans Editos

Les industriels allemands et français des électrotechnologies appellent à des investissements courageux dans les technologies futures.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par l'annonce d'une série de propositions pour un plan de relance industriel de la filière électrique et électronique pour tenter de se relever de la crise du Covid-19. Un document complet proposé par la Fieec et les 28 syndicats professionnels qui la composent devraient bientôt suivre afin de donner le détail de ces propositions dont nous présentons les grandes thématiques dans cette newsletter.

Pour tenter de remédier à l'absence de salon physique en raison de la pandémie liée au Covid-19, GL events Exhibitions a, quant à lui, décidé de lancer un évènement numérique baptisé Global Industrie Connect. Il se se déroulera du 30 juin au 3 juillet 2020. Depuis son ordinateur ou l’application mobile, exposants et visiteurs pourront participer à des présentations et des webinaires thématiques, ainsi qu’à des business meetings, au travers de rendez-vous en visioconférence.

Autre salon victime de la pandémie liée au Covid-19, l’édition 2020 de l’European Microwave Week (EuMW), qui devait se tenir du 13 au 18 septembre prochain à Utrecht (Pays-Bas), est repoussée à l’année prochaine, vient d’annoncer l’organisateur Horizon House.

Enfin, notons que la communauté element14 a lancé un concours de conception pour lutter contre le Covid-19. La compétition est ouverte jusqu'au 15 juin 2020. Baptisé « Fighting Germs », ce concours consiste à inciter les concepteurs et ingénieurs d’element14 à trouver des solutions innovantes pour lutter contre les germes afin de ralentir la propagation de la pandémie.
 

Publié dans Editos
En attendant le document complet proposé par la Fieec et les 28 syndicats professionnels qui la composent, voici quelques précisions sur le plan de relance proposé par la Fédération des industries électriques, électroniques et de communication.
Publié dans Vie de la profession

La Fieec fera douze propositions jugées essentielles à l’accompagnement de la sortie de crise du Covid-19 et plaide pour une véritable renaissance industrielle. 

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par la recherche de solutions et par les implications du Coronavirus sur l'économie en général et sur l'industrie électronique en particulier. Savoir se prémunir sera un impératif lors du déconfinement progressif envisagé pour le 11 mai par le président de la République. Et pourquoi pas via les technolgies du numérique ? La plate-forme PEPP-PT (Pan European Privacy Preserving Proximity Tracing) a ainsi pour ambition de proposer des technologies et des standards pour une approche de suivi numérique des contacts de proximité ("contact tracing") fondée sur le consentement, l’anonymat et le respect de la vie privée. L'Inria est l'un des membres fondateurs de PEPP-PT, un projet européen regroupant plusieurs organisations scientifiques de premier plan, dont la Fraunhofer Gesellschaft, l'EPFL, l'ETHZ, etc. Plus de 130 scientifiques de haut niveau en provenance de huit pays y participent. 

Afin de prendre en charge les malades, la filière électronique a été mandatée par le gouvernement pour permettre à Air Liquide Medical Systems (ALMS) de fabriquer 10 000 respirateurs d'ici la fin mai. Le Snese, organisation professionnelle représentant les sous-traitants d'équipements électroniques, apporte sa contribution à la fabrication d’appareils indispensables à la lutte contre le Covid-19 en mettant à la disposition de ALMS et de certains de ses partenaires son service Net Tronic’S qui permet de valoriser les stocks de composants pour des besoins d’urgence et de dépannage.

La Fieec, de son côté, appelle au respect des délais de paiement et à la solidarité entre les entreprises de la filière électronique. "Face aux conséquences économiques de la crise sanitaire du Covid-19, la solidarité entre les entreprises d’une même filière, à commencer par le respect des délais de paiement, sera un facteur essentiel de résilience. (...) Nous recommandons aux entreprises en difficulté sur le paiement de leurs échéances d'utiliser tous les moyens et services mis en place par les pouvoirs publics, afin de ne pas pénaliser les autres acteurs de leur filière", recommande la fédération dans un communiqué.

Dans le reste de l'actualité, notons la publication des statistiques des ventes de semi-conducteurs en février qui montrent une bonne résistance pour l'Europe, puisqu'elle a affiché une hausse de 2,4% par rapport au mois précédent, alors que la Chine, premier foyer historique du Covid-19, était affectée par une chute de 7,5%. Les statistiques du mois de mars, qui seront connues début mai, devraient être être moins favorables pour l'Europe avec l'instauration de politiques de confinement dans la plupart des pays, à l'instar du marché de l'automobile qui est l'un des principaux débouchés pour l'industrie des semi-conducteurs et dont on dispose déjà des statistiques du mois de mars pour la France, à savoir une baisse vertigineuse de 72,2% 

 

Publié dans Editos

La Fieec recommande aux entreprises en difficulté sur le paiement de leurs échéances d'utiliser tous les moyens et services mis en place par les pouvoirs publics, afin de ne pas pénaliser les autres acteurs de leur filière. 

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par le premier bilan des répercussions de l'épidémie du Coronavirus sur l'industrie électronique. Celle-ci a pour effet d'interrompre ou de perturber la production dans les entreprises de fabrication électronique qui figurent parmi les plus grands acheteurs mondiaux de semi-conducteurs, notamment les entreprises de services de fabrication électronique (sous-traitants) et de conception (ODM). Aussi, le marché mondial sera confronté à de sérieux défis à l'approche du deuxième trimestre, estime le cabinet d'études Omdia.

Après un long silence, la Fieec a réagi aux répercussions de l'épidémie du Covid-19 sur l'industrie électronique française. « Les entreprises de nos secteurs industriels ont déployé dès les prémices de l’épidémie leurs plans de continuité de sorte qu'elles sont généralement parvenues à en contenir les effets jusqu'à aujourd'hui. Elles travaillent à anticiper un possible scenario de prolongation en mobilisant des sources alternatives ou encore en procédant à la reconfiguration du flux des commandes en coordination avec leurs clients », précise la Fédération.

A noter également dans l'actualité de la semaine écoulée, un plan de suppression d'emplois de 2362 postes d'ici 2021, dont 404 en France, chez Airbus Defence & Space, la confirmation du projet d'acquisition de Bombardier Transport par Alstom pour un montant compris entre 5,8 et 6,2 milliards d'euros, la collaboration entre STMicroelectronics et TSMC afin d’accélérer l’adoption des produits à base de nitrure de gallium, et l'avertissement d'Apple qui prévient qu'il n'atteindra pas ses objectifs pour le trimestre en cours en raison de l'épidémie de Coronavirus qui perturbe la production de ses produits. C’est la première fois en un quart de siècle qu'Apple diffuse une telle communication qui ne manquera pas d'ébranler toute l’industrie électronique. Toute la supply chain en subira les conséquences, notamment les fabricants de composants.

Autre mauvaise nouvelle pour l'industrie électronique dont elle est l'une des principales clientes, l'industrie automobile européenne commence l'année en berne avec botamment des ventes qui se sont effondrées pour Renault et PSA. Ce ne sera pas mieux en Chine où l'APC, l'association des constructeurs automobiles du pays, anticipe une chute de plus de 30% des volumes ce mois-ci avec l'expansion de l'épidémie de Coronavirus.

Publié dans Editos
Page 1 sur 3

Composants
LED UV Toujours plus d’applications pour la LED UV Avec des performances qui ne cessent de s’améliorer [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter