Electroniques.biz

Une initiative qui vise à déployer, dans les années à venir, un nouveau service utile aux Franciliens et aux touristes, complémentaire aux réseaux de transports existants, le but étant de lutter contre la saturation de l'environnement urbain et d'ouvrir la voie aux villes intelligentes de demain..

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par une actualité chargée dans les domaines de la mobilité et de l'aéronautique avec de nombreuses annonces faites lors du salon du Bourget. Le projet de loi mobilités a été adopté par l'Assemblée nationale afin de faire en sorte que des solutions alternatives à la voiture individuelle soient proposées sur 100 % du territoire. Quelques chiffres montrent qu'il convient d'agir pour facilité la vie des citoyens en matière de déplacements ! Les transports représentent le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre avec 30% des émissions. Un français sur 4 a déjà refusé un emploi faute de solution pour s’y rendre. Sur 80% du territoire, aucune collectivité ne propose de solution pour les transports du quotidien. C'est le premier poste de dépenses pour les ménages (18% du budget en moyenne), devant l’alimentation et le logement. Enfin, 7 Français sur 10 se rendent au travail en voiture.

Pour mener à bien les tests concernant la voiture de demain, un centre d'essais sur les voitures autonomes et connectés a été inauguré par l'Utac Ceram, sur son site de Linas-Montlhéry. Il s'agit du premier centre d'essais et de certification dédié aux véhicules autonomes en France et il se veut une référence en Europe. Il représente un investissement de 20 M€. Par ailleurs, Renault et Nissan ont annoncé qu'ils allaient collaborer avec Waymo, entreprise affiliée à Google, sur les services de mobilité autonome.

Dans le cadre du salon du Bourget, les entreprises membres du Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) ont annoncé qu'elles prévoient 15000 recrutements, dont 70% en CDI cette année. Et à ce chiffre s’ajoutent 4000 recrutements d’alternants. A la fois forum de recrutement et salon d’orientation installé au cœur du salon, l’opération intitulée "L'Avion des Métiers" a permis aux visiteurs de découvrir les métiers et les opportunités d’emploi et de formation de la filière aéronautique et spatiale lors des journées du 21, 22 et 23 juin. Sa vocation était aussi de permettre aux plus jeunes et à leurs parents de s’interroger sur leur orientation, aux étudiants de chercher un stage ou un apprentissage, aux jeunes diplômés de trouver leur premier emploi et aux professionnels confirmés ou aux personnes en phase de repositionnement professionnel, d’identifier des opportunités.

De nombreux accords et annonces ont eu lieu, comme chaque année, lors de cette grand-messe de l'aéronautique. Daher, Airbus et Safran ont décidé de s'associer pour développer un démonstrateur d’avion à propulsion hybride distribuée. Cette collaboration a pour objectif de valider des technologies destinées à diminuer les émissions polluantes, les nuisances sonores, et de créer de nouveaux usages de transport aérien. Plus globalement, vingt-trois leaders de l'industrie aéronautique, de centres de recherche et d’associations universitaires dans toute l'Europe se sont engagés dans un partenariat en faveur d'une "aviation propre". Ce partenariat s’appuiera sur les progrès réalisés dans le cadre des programmes Clean Sky qui vise à développer des technologies innovantes dans le domaine de l'aéronautique : des ailes plus aérodynamiques, des moteurs plus légers et plus efficaces, des systèmes plus intelligents, de nouvelles configurations d'avions et un cycle de vie plus durable pour les avions. Par ailleurs, Air France, Latécoère et Ubisoft ont démontré la possibilité d'embarquer le Li-Fi à bord des avions et Safran, Hensoldt et Mades ont annoncé une coopération sur le projet de système d’observation optronique du futur drone européen.

Publié dans Editos

Les groupes Renault et Nissan sont les premiers constructeurs automobiles à explorer les services de mobilité autonome avec Waymo, filiale d'Alphabet (appartenant à Google), en France et au Japon. Cet accord exclusif porte dans un premier temps sur les services de mobilité autonome pour les personnes et les biens dans ces deux pays.

Publié dans Vie des entreprises

Le ministère de l'Economie avait demandé un report de 5 jours  pour exprimer sa décision de poursuivre ou non les négociations. Le conseil d'administration de Renault avait donc reporté son vote, mais FCA s'est impatienté.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par l'annonce d'un projet de fusion à 50/50 entre le groupe Renault et Fiat-Chrysler afin de constituer le numéro trois mondial de l'automobile avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules. Cette annonce a été reçue avec bienveillance par les investisseurs et le gouvernement français. Ce dernier est favorable à celle alliance, mais "il faut que les conditions dans lesquelles elle se réalise soient à la fois favorables au développement économique de Renault et évidemment aux salariés de Renault", a affirmé la porte-parole du gouvernement citée par l'AFP. Si ce projet devait déboucher, il devrait prendre encore plusieurs mois de négociations entre les partie prenantes.

L'actualité a aussi été tournée vers les déboires de Huawei qui subit les conséquences de la guerre sino-américaine. Après que Google ait annoncé qu'il ne fournirait plus ses servcies pour les nouveaux smartphones Huawei et que ARM ait demandé à ses salariés de ne plus entrer en contact avec l'entreprise chinoise, cette dernière a été exclue temporairement de la Wi-Fi Alliance qui teste et certifie les appareils compatibles avec les standards techniques sans-fil édictés par l'IEEE, et s'est en mis en retrait du Jedec qui établit des normes de semi-conducteurs. En conséquence, Huawei a décidé de saisir la justice "contre le caractère tyrannique" des décisions américaines auprès d'un tribunal américain. Le groupe chinois lui demandera notamment d'annuler l'interdiction faite aux administrations fédérales d'acheter ses équipements.

Troisième sujet essentiel de la semaine écoulée : des avancées notables pour la filière des énergies nouvelles qui se sont matérialisées par la signature du contrat stratégique de la filière « Industries des nouveaux systèmes énergétiques » par le gouvernement et les représentants du Comité stratégique de cette filière. A retenir également qu'un fonds de 100 millions d'euros a été lancé par la Commission européenne, la Banque européenne d'investissement et Breakthrough Energy Ventures Europe (BEV-E) pour soutenir les investissements dans les énergies propres.

Publié dans Editos

Le constructeur automobile italo-américain a présenté son projet de fusion avec Renault à 50/50, en ayant pour objectif de donner naissance au troisième groupe mondial du secteur avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules.

Publié dans Vie des entreprises

La semaine dernière a été marquée par la publication des statistiques de la distribution électronique en Europe et en France au 3è trimestre 2018. Au cours de cette période, le marché européen de la distribution de semi-conducteurs industriels (hors composants pour PC) a progressé de 6,3% par rapport au 3è trimestre 2017, à 2,3 milliards d’euros, selon DMASS (Distributors and Manufacturers Association of Semiconductor Specialists). Quant au marché français, il a progressé de 24% par rapport au 3è trimestre 2017 et de 2% par rapport au 2è trimestre 2018, à 374 millions d’euros, selon le SPDEI, le syndicat français de la distribution de composants.

Notons également la décision de Lacroix Electronics de construire une "usine du futur". Cette construction pourrait démarrer en septembre 2019 pour s’achever en 2021. Le nouveau site permettrait de doubler le chiffre d’affaires annuel du centre de production actuel de Saint-Pierre-Montlimart (49). 

Parmi les autres informations importantes de la semaine passée, nous retiendrons l'aide de 35 M€ accordée par la région Auvergne-Rhône-Alpes au plan Nano 2022, l'investissement de Renault dans Enevate, un fabricant de batteries lithium-ion, l'acquisition Netatmo par Legrand et de Siltectra, start-up qui possède une expertise dans le carbure de silicium, par Infineon.

Publié dans Editos

La semaine dernière a été marquée par un nouvel épisode de la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis et la Chine avec un affaire d'espionnage qui, selon les autorités américaines, met en cause le taïwanais UMC. Selon l’acte d’accusation, le dirigeant d'une filiale taïwanaise de Micron a démissionné de son poste en juillet 2015 pour rejoindre UMC et il aurait alors transféré la technologie des Dram au chinois Fujian Jinhua.

Une chose est certaine, c'est que la Chine fait tout pour acquérir les technologies les plus évoluées en semi-conducteurs, à l'image du chinois Wingtech qui serait sur le point d'acquérir Nexperia pour 3,6 milliards de dollars (NXP Semiconductors avait vendu cette activité à un consortium d’investisseurs chinois en 2016). Mais cet accord ne pourra pas se passer de l'approbation du Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis, une agence qui a déjà torpillé un certain nombre d’accords impliquant des sociétés de grande notoriété.

Nous retiendrons également dans l'actualité de la semaine dernière la publication du WSTS concernant le marché des semi-conducteurs avec des progressions annuelles respectives de 13,8% au niveau mondial et de 8,8% en Europe, ainsi que l'investissment de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi dans le numéro un chinois de la conduite autonome.

Publié dans Editos

L'ouverture au public de ce service intégré au réseau de transports en commun rouennais est espérée pour septembre sur une boucle de 1,6 km.

Publié dans Vie de la profession

La semaine dernière a été marquée par l'annonce d'un investissement d'un milliard d'euros en France par Renault dans le domaine de la voiture électrique, dans le cadre du déploiement de son plan stratégique "Drive The Future". A retenir également l'action collective lancée par un tribunal californien contre Samsung, SK Hynix et Micron Technology, tandis que les autorités chinoises ont ouvert une enquête sur ces trois mêmes fabricants de Dram. Dans les deux cas, ils sont soupçonnés d'entente sur les prix.

A Eurosatory, Florence Parly a appelé les industriels européens de la défense à unir leurs forces face à "des concurrents américains et asiatiques toujours plus forts" et plaidé pour une "grammaire" unique des armements afin de donner corps à la Défense commune voulue par la France et l'Allemagne.

Enfin, notons dans l'actualité de la semaine passée, l'ouverture de négaciations entre Dialog Semiconductor et Synaptics en vue d'une éventuelle fusion, spécialiste américain des interfaces tactiles. Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier, précise que les discussions sont en cours et qu'il n'est pas certain qu'elles aboutissent.

Publié dans Editos
Page 1 sur 4

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
alrouaud@newscoregie.fr - 01 75 60 28 61

Sondage express

Technologies émergentes
Parmi ces applications émergentes pour l'électronique, quelle est celle que vous estimez être la plus prometteuse pour l'électronique française ?

Veuillez entrer votre nom et numéro de téléphone.

Pour toute question, merci de nous contacter
12/11/2019 - 15/11/2019
Productronica
12/11/2019 - 15/11/2019
Semicon Europa
18/11/2019 -
Medica 2019
05/12/2019 - 08/12/2019
Healthcare Expo Taiwan