Imprimer cette page

Des effets tactiles inédits grâce à une technologie haptique sans composant piézo

Rédigé par  mardi, 31 mars 2020 10:44
Des effets tactiles inédits grâce à une technologie haptique sans composant piézo

La technologie TanvasTouch de la start-up américaine Tanvas s'affranchit des éléments piézoelectriques pour générer des effets haptiques inédits, capables de transformer le design des habitacles de véhicules.

Dans l'automobile ou certaines applications industrielles, il est intéressant d'intégrer dans les afficheurs des solutions dites haptiques qui permettent de simuler sur un écran la sensation de toucher et de retour de force que l'on peut ressentir lorsque l'on enfonce la touche d'un clavier, par exemple. Des sociétés comme Kyocera (technologie Haptivity) ou TDK (technologie PiezoHapt), ainsi que de nombreuses start-up se sont spécialisées dans la technologie haptique. Parmi ces dernières, la société américaine Tanvas, basée à Chicago, s'est fait remarquer ces dernières semaines avec une technologie haptique d'un nouveau genre n'utilisant pas les actuateurs piézoélectriques généralement utilisés dans les solutions de ce type.

Nommée TanvasTouch, cette technologie haptique multitouch est constituée d'une couch conductrice transparente en ITO surmontée d'une couche de SiO2, le tout positionné sur la surface de l'afficheur. L'application d'une tension entre la surface conductrice et la peau du doigt de l'utilisateur génère une attraction électrostatique entre les deux, attraction qui augmente l'amplitude de la force de friction subie par le doigt lorsqu'il glisse sur la surface de l'écran. Autrement dit, ce n'est plus la surface de l'afficheur qui vibre, comme dans les solutions haptiques conventionnelles, mais la peau du doigt de l'utilisateur qui est mise en mouvement.

Par ailleurs, la technologie TanvasTouch présente une latence de détection très faible selon ses concepteurs. En conséquence, le système est capable de contrôler en temps réel les forces agissant entre le bout du doigt de l'utilisateur et la surface tactile et ainsi de programmer et simuler par logiciel différents effets de textures de surface (surface granuleuse avec grains plus ou moins fins, surface ondulée, surface irrégulière, etc.) ou différents effets haptiques, lorsque le doigt de l'utilisateur se déplace sur la surface en verre de l'écran.

Partenariats avec Innolux

L'absence de composants piezoélectriques – donc d'éléments mobiles et de vibrations – et la variété des effets générés ouvrent la voie à de nouvelles options permettant aux constructeurs automobiles, par exemple, de réinventer le design et l'apparence de l'intérieur du véhicule. D'autant que la technologie s'adapte à des écrans de toute taille et de toute forme – y compris des modèles grands formats, incurvés ou bombés – mais aussi à d'autres types de surfaces, selon Tanvas. On peut ainsi imaginer l'intégration de cette technologie – et donc de nouvelles commandes de fonctions – au niveau du volant, des poignées de portières ou même de l'habillage de l'habitacle. La start-up américaine a d'ailleurs établi un partenariat avec le taïwanais Innolux, l'un des principaux fabricants mondiaux de LCD-TFT grands formats, pour mettre en oeuvre un afficheur de 15 pouces dédié à l'automobile intégrant la technologie TanvasTouch.

Cette technologie présente toutefois un inconvénient important par rapport aux solutions haptiques à base de piézoélectriques puisque le doigt de l'utilisateur doit être en mouvement pour ressentir l'effet haptique. Autrement dit, il ne sera pas possible de l'utiliser dans le cas d'éléments d'affichage fixes, tels que des boutons.

 

Sur le même sujet