Electroniques.biz

La semaine dernière a été marquée par plusieurs rumeurs de regroupements en semi-conducteurs. Selon Bloomberg, Maxim et Analog Devices pourraient fusionner, tandis que SanDisk et Fairchild chercheraient des repreneurs, cela sur fond de dégradation de la conjoncture. En effet, Gartner est le premier cabinet d'études à estimer que les ventes de semi-conducteurs dans le monde pourraient diminuer de 0,8% en 2015 à 337,8 milliards de dollars. Si cette prévision se confirmait, comme les statistiques du WSTS sur les huit premiers mois tendent à le faire penser, il s'agirait de la première baisse des revenus sur ce marché depuis 2012.

A l'inverse, le marché de l'automobile est en bonne forme avec une hausse des ventes de voitures en Europe de 9,8% en septembre, selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA). De plus, si la Bourse a très fortement sanctionné Volskwagen entraînant dans son sillage d'autres constructeurs, le scandale déclenché par la tricherie sur les tests anti-pollution ne semble pas avoir affecté les performances commerciales des marques du groupe allemand.

L'actualité a également vu des avancées remarquables sur le plan des applications de l'électronique. ZIV, société du groupe CG, spécialisée dans les réseaux intelligents de haute, moyenne et basse tension et qui est l’une des six entreprises sélectionnées par ERDF pour fabriquer les compteurs Linky, a annoncé qu'elle débutera sa production en janvier 2016. Elle s'appuiera sur Cofidur pour la fabrication des cartes électroniques, à Laval.

Colas a présenté « Wattway », un revêtement routier photovoltaïque qui permettra d’alimenter l’éclairage public, les enseignes lumineuses, les tramways, mais aussi les logements, les bureaux. Par exemple, 20 m² de chaussée Wattway suffiront à approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage), et, grâce à 1 km linéaire de route équipée de dalles « Wattway », il sera possible d’éclairer une ville de 5000 habitants.

A noter aussi qu'un appel à projets « Industrie du futur », doté de 100 M€, vient d'être lancé par les pouvoirs publics. Il vise la constitution d’un savoir-faire de haut niveau, notamment en termes de robotique, automatisation, fabrication additive, matériaux composites, numérisation de la chaîne de valeur ou encore réalité augmentée.

Enfin, au niveau européen, le commissaire européen à la Recherche, Carlos Moedas, a annoncé 16 milliards d'euros d’investissements dans la recherche et l’innovation lors des deux prochaines années.

Publié dans Editos

Selon Bloomberg, Maxim et Analog Devices pourraient fusionner, tandis que SanDisk et Fairchild chercheraient des repreneurs.

Publié dans Vie des entreprises

La conception d'un appareil portable de détection galvanique cutanée est simplifié par une carte de référence complète de l'américain.

Publié dans Embarqué

Maxim lance une carte de référence pour capteur de température RTD à interface IO-Link destinée à la commande et à l'automatisation industrielles.

Publié dans Embarqué

L'américain lance un circuit d'authentification sécurisée à interface filaire (I²C) et sans fil (NFC/RFID) capable de moissonner son alimentation depuis un système externe.

Publié dans Semi-conducteurs

Ces circuits combinent coeur 32 bits, moteur de calcul d'énergie, convertisseurs A/N et mémoire flash.

Publié dans Semi-conducteurs

L'américain propose une plateforme de référence complète facilitant la conception de terminaux de paiement mobiles.

Publié dans Embarqué
lundi, 20 octobre 2014 15:10

Une plateforme Maxim dédiée au médical

L'américain lance une plateforme complète pour appareils médicaux nomades.

Publié dans Semi-conducteurs
vendredi, 03 octobre 2014 06:26

Maxim mise sur le médical

L'américain lance une plateforme complète de composants et de cartes de développement pour appareils médicaux nomades.

Publié dans Semi-conducteurs

Réunissant sur la même puce des convertisseurs A/N et N/A multicanaux de résolution 12 bits, le MAX11300 de Maxim Integrated offre une souplesse inédite. En effet, un tel circuit est doté de 20 ports à signaux mixtes, chacun indépendamment configurable comme une entrée analogique de CAN, une sortie analogique de CNA, une entrée (GPI, General-Purpose Input) ou une sortie (GPO, General-Purpose Outpout) d'usage général, ou encore comme une terminaison de commutateur analogique (cette configuration suppose deux ports adjacents afin de constituer le commutateur).

Toute latitude est alors laissée au concepteur pour assigner une fonction à n'importe quelle broche, permettant ainsi d'optimiser l'implantation sur la carte. Sa tâche est d'autant plus simple qu'une interface graphique est mise à sa disposition pour configurer rapidement le circuit par simple "glisser-déposer". Il suffit alors de sélectionnez un CAN ou un CNA, de le connecter à n'importe laquelle des 20 broches ou d'affecter une E/S numérique à une broche.

A découvrir dans le numéro de juillet de notre magazine "ElectroniqueS".

 

Publié dans Composants
18 janvier 2021
15 janvier 2021
14 janvier 2021
13 janvier 2021
12 janvier 2021

Embarqué
KONTRON INTRODUIT UNE NOUVELLE FAMILLE DE MACRO-COMPOSANTS La société Kontron GmbH représentée en France par Steliau Technology introduit une nouvelle famille [...]
Pour communiquer sur vos produits,
n.heurlin@electroniques.biz - 02.98.27.79.99
Pour toute question, merci de nous contacter